Parmi les très gros donateurs pour reconstruire Notre-Dame, deux grands patrons, François Pinault et Bernard Arnault, souvent présentés comme des rivaux…

Dieu bénisse leur rivalité ! Quand mardi matin, la femme de Bernard Arnault a lu sur le site des Echos que « cette enflure de Breton de François Pinault a mis 100 bâtons sur le tapis… Bernard, s’il te plaît, mais réagis enfin ! »… Oui bibiche, je vais donner le double ! 200 millions ! Pendant ce temps là dans le salon de 330 m2 de la famille Bettencourt, la nouvelle a surgi : « QUOI ? Chez LVMH, ILS ONT MIS 200 PATATES ? Eh ben chiche, nous aussi ! »

Résultat, c’est la stupeur chez les Pinault : « Ah les salauds ! François ! Ils ont mis le double ! Ne les laisse pas nous humilier ! Sinon c'est horrible, les gens vont penser que nous sommes pauvres ! » T’en fais pas bibiche, j’ai la solution ! On va dire qu’on renonce à nos réductions d'impôts ! » Mais pendant ce temps, chez les Arnault : « Bernaard ! Même les Restos du cœur ont filé 50.000 boules ! » QUOI Les Restos du Coeur ? « Mais non Bernard, c’est une blague… Ils n’ont plus une thune, ils arrivent même pas à boucler leur budget ! Ah ce qu’on rigole ! »

Alors du coup, c’est les Pinault : « Ecoute François, déjà, l’hiver dernier, les Arnault nous a écrasé au concours de la plus grosse commande de jéroboams à Courchevel' ! C’en en est trop ! Rhaaaa, mais t'as plus aucune ambition, en fait ? » Alors… Vous imaginez leur réaction quand ils ont tous appris que Martin Bouygues n’avait donné que 10 millions… « Quel sale gauchiste, celui-là ! » Tandis que de son côté, Bouygues réagissait au don de la raffinerie TOTAL en déclarant : « Et merde, Notre-Dame va finir avec de la super sans plomb dans les bénitiers… »

Sur base de cette surenchère, Bernard Arnault a proposé de prêter ses architectes... Du coup, Pinault l’a contré en disant que ses chauffeurs aideraient à déblayer. Et puis c’est parti en vrille : « Allez on refile 40 soutanes Dior au diocèse ! » Ah ouais ? Ben nous chez L’OREAL on ajoute 2000 soins du visage! Alors si c’est comme ça, LVMH offrira 200 bouteilles de Château Yquem 75 pour le vin de messe ! Car « Si le Diable s'habille en Prada, bientôt Jésus va porter du Vuitton. » Notre-Dame est donc en droit d’attendre un petit geste de chez Fauchon, désormais les hosties seront toastées avec une légère couche foie gras à l'intérieur, tandis que l’encens sera signé Fragonard.

Bientôt notre cathédrale ce sera à la fois la maison de Dieu et la niche fiscale des grandes entreprises... Ils se disent que placer quelques actions au ciel leur permettra d'être dans ses petits papiers... Pour une fois qu'ils investissent dans un paradis qui ne soit fiscal… gardons-nous de leur reprocher !

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.