Les facs restent fermées, et la détresse des étudiants s’exprime à travers le hashtag "Etudiants fantômes"…

Les résidences universitaires c’est devenu des Ehpad : les étudiants sont coincés dans 9 m² et ils passent leur journée à voyager du lit à la chaise et de la chaise au lit. Eux ils ont cours de droit fiscal en visio et mamie… c’est Nagui qu’elle a en visio.

Les jeunes passent leurs journées en peignoir devant un écran, on dirait des vieux. Des vieux qui savent redémarrer un routeur internet, ok… mais comme les jeunes vivent la même vie que leurs grands-parents, au moins maintenant, ils les appellent plus souvent. Pour demander conseil : « Allo papi, dis, où est-ce que tu l’as acheté ton Damart thermolactyl ? Et demande à mamie… c'est quoi la marque de sa camomille ? Je suis avec deux potes on prépare l'apéro ». 

Elle va donner quoi cette génération dans le futur ? « Papa, tu lui avais donné rendez-vous où à maman la première fois ? » « Oh, quand j’ai rencontré ta mère en janvier 2021, on s’était fixé rendez-vous au supermarché, il n'y avait a que là qu'on pouvait. Je me souviens, c'était au rayon boucherie. »

Dans leur résidence, les étudiants sont en train de se prendre 60 ans dans la tronche. Si ça continue, dans son prochain album, Aya Nakamura sera accompagnée par André Rieu, à l'accordéon.

Aujourd'hui, les étudiants, à 18h, ils sont chez eux ! Normalement c'est l'heure à laquelle ils se réveillent ! Or, là, ils sont en train de se préparer une soupe en regardant « Question pour un Champion », tout en prenant une douche. Oui ils peuvent faire tout ça en même temps, c'est l'avantage d'avoir la cuisine dans la salle de bain, qui est dans le salon, installé dans un placard.

Quand on a quarante ans, on relativise : pandémie ou pas, on passe notre existence à regretter nos 20 ans... Mais ceux qui ont 20 ans, là maintenant, ils ne vont quand même pas être nostalgiques du temps où ils avaient 4 ans ! Quand t'as 20 ans tu ne regrettes pas l’époque où t’avalais des pommes potes devant les Pokémon !

Tôt ou tard ces jeunes voudront rattraper tout ce temps sacrifié ! Et ça donnera une génération d’adultes immatures qui passeront leur temps en boite de nuit à hurler des chansons, avec un slip sur la tête ! Oui bon, ça devrait pas faire un gros changement...

Si on tournait « L'Etudiante » en 2021, le film serait réalisé par Mikael Haeneke... « L’étudiante fantôme »… Ce serait l’histoire d’une jeune fille qui vit une double peine dans sa résidence : elle veut se défenestrer mais sa chambre est au rez-de-chaussée…

Les étudiants sont aussi en détresse affective, certains en viennent à commettre des gestes insensés : ils répondent au téléphone quand leurs parents les appellent. Si, si, il y a des témoignages… Enfin, après tout, comme disent les vieux : « Ce qu’il leur faudrait aux jeunes, c’est une bonne guerre ! »

  • Légende du visuel principal: Charline en studio © Radio France /
L'équipe