la grève à la sncf se poursuit
la grève à la sncf se poursuit © reuters

Cela fait donc déjà huit jours que mes confrères usent de cette figure de style dans leurs journaux : « le mouvement social immobilise les trains »… Superbe antinomie, c’est presque aussi joli que « Hollande reste ferme face aux cheminots »…

Les syndicalistes moustachus de la CGT, ça ne lui fait pas peur au Président. Non, ce qui fait reculer François Hollande, ce sont les cortèges de manifestants en serre-têtes avec des poussettes… Mettez Ludovine de la Rochère à la tête de la CGT cheminots et demandez à Frigide Barjot de griller des saucisses sur les rails, et elle va reculer la réforme ! La tension est montée d’un cran, parce que la réforme du rail est arrivée hier à l’Assemblée… Elle n’est donc pas venue en train. Pendant l’examen du texte, les cheminots les plus radicaux continuent leur grève. Moins de 15% de grévistes selon la SNCF. 138% selon les syndicats. Quant aux Français, ils sont en majorité hostiles à cette grève qu’ils ne comprennent pas. Reste une frange de la population qui continue à soutenir les cheminots : oui à la grève… mais si possible… pas sur ma ligne. En ce moment la France est le seul pays au monde où c’est un jeune de moins de 18 ans qui demande à un vieux, une femme enceinte ou un handicapé de lui céder sa place dans le train…

Cela dit, les députés aussi sont en plein examen en ce moment… Vous êtes priés de leur laisser une place assise… Ah, suis-je bête, ils ne prennent jamais les transports en commun ! C’est mieux pour examiner la réforme ferroviaire… comme ça ils ne sont pas juges et partie. C’est comme François Hollande et les huiles du PS : quand on sort de l’ENA on apprend à ne jamais acheter son billet de train soi-même… ça permet de garder une saine distance avec l’entreprise publique.

Et puis j’ai aussi remarqué qu’en France, on démarre la grève bien avant qu’elle soit étudiée par le pouvoir législatif. C’est toujours une assez bonne stratégie, la prévention… Je propose d’ailleurs que les syndicats s’occupent de la sécurité routière… on tient là une solution pour réduire les accidents de la route.

Et puis si François Hollande est si ferme, c’est aussi parce qu’il ne cède pas aux intermittents ! Alors, profitons-en pour redéfinir ce qu’est un intermittent du spectacle.

Selon certains éditorialistes, la fermeté du Président de la République ne devrait pas lui coûter en terme de popularité : non mais il faudrait déjà qu’il soit populaire… Moi je ne suis pas éditorialiste, mais je dirais plutôt : « si t’as pas eu ta grève des intermittents durant ton quinquennat, tu as raté ta vie politique. »

Manuel Valls qui reste ferme, ça c’est un train qui arrive à l’heure, si vous me permettez l’expression… Mais il fera moins le malin quand les intermittents feront annuler des corridas.Et puis ce serait bien que le Premier ministre « condamne avec une grande fermeté » les couvertures anti-roms du magazine « Valeurs Actuelles. »

A moins qu’il ne soit trop tard…

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.