Logo de la société Bygmalion
Logo de la société Bygmalion © IP3PRESS/MaxPPP

Hier, un SMS a fait rebondir l’affaire Bygmalion : c’est un SMS envoyé par Jérôme Lavrilleux et qui indique que Jean-François Copé et Nicolas Sarkozy étaient au courant des surfacturations de la campagne. Alors, ça devient compliqué et pour éviter de perdre tout le monde, je vous resitue d’abord Jérôme Lavrilleux, c’est l’ex-bras droit de Copé…J’ai appris hier que Lavrilleux père a facturé ses services 200 euros de l’heure à son fils, j’allais vous le conseiller, Eric, pour refaire la cuisine de votre maison de campagne, mais là j’ai un doute.Lavrilleux a écrit le fameux SMS à Guillaume Lambert, ex-directeur de campagne de Sarkozy… Donc, après le fusible Lavrilleux, voici le tableau électrique Lambert, vous allez voir qu’on va finir par remonter jusqu’à la centrale nucléaire Sarkozy.Ou alors, Nicolas Sarkozy, c’est comme un grand compteur électrique : il est au courant, mais il a suffisamment de fusibles pour ne jamais être directement inquiété…Ensuite, Médiapart (cette officine de gauche) a révélé que le montant des surfacturations n’était pas de 11 millions mais de 17 millions d’euros… Alors quand on pense que le coût d’un SMS c’est 10 centimes d’euros… Il aura suffi d’une goutte d’eau pour mouiller Copé et Sarkozy… Un scandale à 17 millions d’euros… à côté, les enveloppes kraft de mémé Liliane c’était de l’argent de poche.Alors… Pourquoi est-ce que ça coûte si cher de faire gagner Nicolas Sarkozy, il était si nul que ça ? Je n’ose y croire et j’ai trouvé une autre explication…Il paraît qu’en privé, il raconte que la campagne d’Obama elle, a coûté 700 millions de dollars, alors il ne voit pas pourquoi on lui cherche des noises avec ses 40 millions. Bon, soyons concrets et analysons une journée du candidat Nicolas Sarkozy : - Petit déjeuner : Croissants et café : 40 000 euros. - Mousse à raser : 20 000 euros.- Une nouvelle paire de basket pour faire son footing : 100 000 euros. - Le rachat de tous les albums invendus de Carla : 80 euros.

Non… Je ne comprends pas où il pourrait y avoir des dépassements de budget. Les albums de Carla peut-être.Bygmalion, c’est la Haute couture du conseil, du « monitoring » cinq étoiles… Moi j’ai jamais bien compris ce que ça veut dire cette phrase : « Je travaille dans le conseil »… Et je sens que je suis passée à côté d’un truc parce que ça a l’air de rapporter gros. En tous cas, la prochaine fois qu’une amie m’appelle pour me demander un avis, je lui donne plutôt un devis.Bon, maintenant, il y a tellement d’affaires à droite qu’ils devraient organiser une braderie pour renflouer les caisses. La nouvelle direction de l’UMP doit penser au coup d’après… Et il y a donc un quatuor à la tête du parti… Donc il ne reste plus qu’à s’accorder sur les futurs désaccords.Vous êtes marrants vous… Si on ne peut plus tricher, s’enrichir et coucher, quel intérêt il y aurait à faire de la politique ? Le bien de la collectivité peut-être ? Allons soyons sérieux !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.