Nous pensions tous que l'intervention divine était révolue depuis l'an zéro moins 9 mois, et donc que l'accouchement de Jésus par la Vierge Marie en était le dernier témoignage. Et bien vraisemblablement, ce phénomène se déroulerait tous les 2014 ans puisqu’hier, Aurélie Filippetti, ministre de la Culture a accouché d'un tweet dont elle nie formellement la conception.

Aurélie Filipetti
Aurélie Filipetti © radio-france

Et pour cause le tweet était le suivant: Royal est un handicap pour Hollande avec, accroché, un article du Figaro . Et bim ! dans les dents de Ségolène.

Evidemment, ce tweet a surpris tout le monde, déjà parce qu'un tweet d’Aurélie Filippetti sans faute d'orthographe, ça sème le doute.

Alors, la ministre de la Culture s'est empressée de dire qu'il ne s'agissait bien sur pas d'elle. Non, évidemment, une femme de gauche qui dirait du mal de Ségolène Royal, c'est tellement inimaginable. Elle a tweeté qu'il s'agissait d'une « intrusion inacceptable » dans son compte tweeter. Bon, apparemment, c'est plausible, j'ai vérifié, il y a justement des portes ouvertes au Ministère de la Culture du 15 au 28 mai. Est-ce qu'un petit malin en a profité pour chiper le PC d'Aurélie ?

Si c’est ça, qui est-ce ? Tout ce qu’on sait, c'est que c'est quelqu'un qui connait bien la politique, et en toute honnêteté, je regrette qu’il ne se soit pas incrusté plus longtemps, histoire qu’on ait d’autres avis inacceptables sur soit le gouvernement Valls, soit la vie privée du Président, et idéalement les deux !

Ce n'est pas pour foutre la merde dans l’équipe gouvernement, mais ça me rappelle la sortie d’Arnaud Montebourg qui avait déclaré il y a quelques années que le défaut de Ségolène Royal, c'était son compagnon ! Alors est-ce qu'à l'époque, il y avait eu une intrusion inacceptable dans son cerveau ?

Mais je veux rassurer Aurélie Filippetti, il doit y avoir une cabale chez Twitter contre les ministres de la Culture. Car en Belgique, le 1er mai, son homologue, Fadila Laanan, avait voulu tweeter un article sur la réconciliation entre son parti et les syndicats, mais malheureusement, elle a tweeté un très intéressant article sur une actrice porno qui s'était lancé comme défi de faire le marathon de la pipe. « Ceci n'est pas un tweet », dirait l'autre, mais même si elle est en droit de trouver que les syndicats la pompent, de là à nous proposer une telle métaphore...

Savez-vous comment elle s'en est expliquée ? En accusant ses collaborateurs. Tiens tiens, une vieille technique de ministres de la Culture. En tout cas, le prochain à qui l'une des deux dira, « j'aimerais vraiment que vous soyez mon collaborateur », méfiance!

Pour terminer, je voudrais rendre hommage à Twitter, qui reste un outil on ne peut plus démocratique, puisque si le moindre crétin peut y dire des conneries, le dirigeant du plus haut niveau peut le faire aussi!

Et pour répondre à la seule question que vous vous posez vraiment Eric Delvaux, je ne sais pas à quel kilomètre l’actrice se situe dans le marathon de la pipe !

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.