La République en marche réunit jusqu’à aujourd’hui tous ses parlementaires, à l’occasion d’un « séminaire de cohésion…

Dans l’ancien monde, ça s’appelait des « Journées parlementaires », mais dans le nouveau monde et vu qu’on a affaire à une belle bande d’amateurs, ça s’appelle un « séminaire anti-couacs ». C’est clairement dans l’esprit d’une reprise en main, d’ailleurs ça ne rigole pas. Si les députés en marche envoient de messages positifs sur Twitter :

Super ambiance, cohésion de groupe, très enrichissant

En messages privés, les familles reçoivent des :

« J’en peux plus, sortez-moi de là, j’ai l’impression d’être en colo, j’ai plus douze ans ! »

Deux jours de « team building » à Aubervilliers

Ahlala on est passé à ça du week-end accro-branches en forêt de Fontainebleau. Mais déjà faire un séminaire de « remotivation » pour des gens qui sont arrivés en juin : ils étaient vraiment plus heureux dans le privé vous croyez ?

Soit disant il faut qu’ils se connaissent pour mieux travailler ensemble. Mouais… Regardez Manuel Valls, tout le monde le connait et personne ne veut bosser avec lui ! Et puis deux jours c’est un peu court. Je rappelle qu'ils sont plus de 300 élus en séminaire. J'ai calculé, le temps de faire la bise à tout le monde… il reste deux heures avant la fin du séjour.

Et la République en marche avait prévu hier soir un « Moment de convivialité ». Un apéro durant duquel chacun devait apporter la spécialité de sa région. 300 personnes qui portent une boutanche. C’est plus Aubervilliers c’est Cancun ! Ca c'est un coup à ce que le lendemain ils aient tout oublié de ce qu'ils avaient appris la veille ! De toute façon, lundi à l’Assemblée, s’ils oublient leur prénom, ils diront, « Mais siiii, le type de la Sarthe, là ! Le mec qui avait amené rillettes et qui a fini mort bourré avec la députée de l’Isère ! Oui, ben figure-toi qu’il est dans ma commission à l’Assemblée ! »

Hier il y avait aussi des ateliers de prévu

Notamment « Comment s’exprimer devant les médias ». Ils ont fait un visionnage intitulé « Interview : ce qu'il ne faut pas faire ! », et on leur a montré le dernier passage d'Edouard Philippe chez Jean-Jacques Bourdin. C’était juste avant l’atelier intitulé : « En cas de contrariété j’évite de donner un coup de casque ». Heureusement, Richard Ferrand est un véritable mentor pour tous ces jeunes députés. Qui mieux que lui peut témoigner des embûches auxquelles on peut être confronté dans le métier ?

Enfin, le but est aussi de choisir des personnalités fortes parmi les nouveaux députés pour en faire des représentants médiatiques. En fait ces deux jours c'est un peu « A La Recherche de La Nouvelle Star » à part qu'à la place d'être face à Manoukian et à Sinclair t'es devant Ferrand et De Rugy.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.