Deux-tiers des marins du porte-avions le Charles-de-Gaulle sont infectés par le Covid-19…

Oui, alors j’ai un message pour les pays qui voudraient nous attaquer : attendez encore un peu, on n’est pas prêts ! Si je calcule bien, avec le délai d’incubation et la durée des symptômes… on va pouvoir recommencer à faire la guerre… à partir du 25 mai.

On y a tous pensé au « Nous sommes en guerre » de Macron, alors que le fleuron de l'armée française est à l'arrêt. Si on pouvait faire décoller des Rafale en télétravail, j’vous dirais que c’est pas grave. Mais ça l’est. La preuve, le gouvernement n’a pas osé envoyer Sibeth Ndiaye s’exprimer sur le sujet.

Mais qu'est-ce qu'il leurs a pris de faire escale à Brest entre le 13 et le 16 mars, en pleine pandémie ? Le commandant avait oublié d'acheter des clopes ? L équipage voulait absolument aller voter au premier tour des municipales ? 

1.046 marins ont été testés positifs sur 1760. Donc, a priori, Florence Parly n'est pas Ministre de la Défense Immunitaire. Elle déclare que dès qu'elle a été au courant, elle a fait « tout le nécessaire »... Elle s’est fait conseiller par Agnès Buzyn ou quoi ? Et si demain on a besoin du porte-avions qu’est-ce qu’on fait ? Il reste qui pour mener les opérations ? Il a le permis bateau Jean-Yves Le Drian ?

Sinon, la marine militaire n’a qu’à faire comme les agriculteurs : « On manque de bras dans la marine, donc on fait un appel aux volontaires. Quand les enseignants auront fini de ramasser des fraises, ils peuvent peut-être venir filer un coup de main à bord ? »

Les arguments de l’Etat-major sont magiques : selon l’amiral Prazuck, « le virus a réussi à contourner les précautions »… T’as raison, ouais. Ca arrive souvent à la guerre ça : quand un civil est tué, c’est par que la balle, elle a « contourné » l’ennemi ! Après, si on va par là, moi je veux bien essayer de comprendre les marins qui ont embarqué le virus à bord après leur escale à Brest. Si vous deviez rapporter un souvenir de Brest vous, vous rapporteriez quoi ? (…) Voilà ! Vous voyez, personne n’a d’idée !

Au moment où on démonte l’hôpital militaire de Mulhouse, on doit en remonter un sur le Charles de Gaulle ! Mais alors là, autant l’utiliser comme arme bactériologique : il suffit d’accoster chez l’ennemi, et de laisser débarquer les marins.

Avouez que « la grande muette » qui tombe malade à cause de postillons. Y’a qu’à vous que ça arrive ça quand même ! Vous me direz, quel toupet la Belge, dans son pays y’a même pas de porte-avions. C’est pas faux. Après, on n’a pas d’homme politique d’aussi large envergure que pour donner son nom à un porte-avions… Nous on a le roi Philippe. Lui il a l’envergure pour donner un nom à un porte-manteau.

Bref, à cause du Covid, le Charles-de-Gaulle est rentré plus tôt de mission et le cessez le feu est décrété au Yémen. Pour la paix dans le monde, l’ONU devrait remplacer les casques bleus par des pangolins.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.