l’enseigne à travers la pyramide inversée. Ca faisait un peu « Le Printemps arabe de la consommation »

Le musée abrite désormais un temple de la consommation. Le Printemps est installé pile là où se tenait avant un Virgin Megastore, vous savez, ce distributeur qui militait en faveur de l’ouverture le dimanche pour les lieux de culture.Le Virgin a fermé… Logique. Un Printemps ça commence toujours par un « dégage » ! Et bien maintenant, Le Printemps du Louvre est le seul grand magasin parisien dédié au luxe ouvert sept jours sur sept. Quelle bonne nouvelle : ça veut dire que vous pouvez laisser tomber le bricolage le dimanche !Enfin, je note que quand on installe une pyramide en plein milieu du Louvre, on crie au sacrilège, mais quand on y plante un duty-free de luxe, alors là tout le monde s’en fout !D’ailleurs, l’implantation est astucieuse. Tenez, prenez un milliardaire chinois ou un oligarque russe en goguette à Paris. Il vient visiter le Louvre, et il apprend avec effarement que non seulement, on ne peut pas réparer la Vénus de Milo, mais en plus, qu’on ne peut pas l’acheter. Frustration. L’oligarque, il est venu dépenser de l’argent dont il ne sait pas quoi faire.Désormais, il pourra aller le dépenser au Printemps. C’est aussi très pratique pour ceux qui culpabilisent le week-end d’écumer les magasins plutôt que d’aller voir un musée ou une expo. Maintenant on pourra dire « Ce week-end, j’ai été au Louvre », alors que vous avez passé tout votre samedi après-midi dans les cabines d’essaye du Printemps… Oui mais au Louvre !- Ce qu’on trouve dans ce nouveau grand magasin vous enchante autant que le concept ?Pour vous peindre le tableau, disons que quand on se promène dans les allées, on a beaucoup de mal à se faire à l’idée que « l’ennemi numéro 1, c’est la finance. » (Quoique… cette phrase soit déjà reléguée au musée).Quand on entre dans le Grand magasin, ça fait un peu peur au début, parce qu’il faut d’abord traverser un allée où des œuvres d’artistes contemporains ont été exposées. Mais ouf, heureusement ça ne dure que quelques mètres avant d’arriver au rayon maroquinerie, dans l’allée centrale. Et alors là, on peut enfin s’adonner à la contemplation. Des sacs à main, il y en a partout, de toutes les formes, toutes les marques, toutes les tailles et toutes les couleurs. Bref, il y en a tellement qu’il n’y aura jamais assez de petits roumains pour vous le tirer !D’ailleurs, ça c’est un autre avantage du Printemps. Voilà au moins un endroit au Louvre où vous êtes sûr de ne pas croiser un Rom, là au moins, c’est bien surveillé Enfin, j’en reviens à la topographie du lieu, il y a donc l’aile maroquinerie, très centrale, et de chaque côté, tout autour, les plus dignes et les plus célèbres représentants de la culture Française sont là : Dior, Chanel, Lancôme, Yves Saint-Laurent. Ils sont tous là. Et en plus, l’entrée est gratuite.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.