Vendredi soir, un tweet signalant la présence du président au théâtre a entraîné une manifestation et perturbé la représentation…

Oui mais là j’y pense… M’sieur Breton… France Inter a tweeté que vous étiez dans ce studio, la boulette non ? Si vous voulez je connais une sortie par l’arrière… J’aurais pu vous faire passer par le monte-charge, mais il est déjà réservé pour Nicole Belloubet qui arrive à 8h20 (ah zut je l’ai dit !)… Pour exfiltrer les gens on est habitués vous savez, ça fait deux mois que la présidente de Radio France elle quitte son bureau par les bouches d’aération.

Alors, en ce qui concerne le président aux Bouffes du Nord… Macron, il avait bien dit « Qu’ils viennent me chercher », non ? Eh ben voilà, ben c’était au théâtre et c’est arrivé vendredi. Déjà on peut dire qu'il a eu de la chance dans la mesure où les comédiens ont joué la pièce. C'est assez rare en ce moment de trouver des artistes non-grévistes.

Enfin, la leçon de tout ça, c’est que ça rend les sorties compliquées pour le président. Il ne pourra plus aller en soirée. Déjà qu’il n’allait pas aux RDV avec les syndicats… Mais ces gens veulent quoi au juste ? Que le président et sa femme ne sortent plus du palais et commandent des Deliveroo en regardant Netflix ? Et Brigitte va être obligée d'aller s'acheter ses vêtements chez Tati pour rester incognito ?

Même les Ministres se font chahuter pendant leurs déplacements. Bruno Le Maire, ça fait longtemps, depuis près de trois ans, il ne passe jamais à moins d'un km du siège des Républicains, trop dangereux. Et elle va faire comment Sibeth Ndiaye si elle ne peut plus aller à ses cours du soir de langue de bois ? Elle va faire comme les autres, elle va se déplacer en passant par les catacombes.

C'est incroyable, bientôt nos ministres n'auront plus accès aux espaces publics. Alors qu'ils ne portent même pas le voile en plus ! Mais le problème c'est que si les Ministres et le Président ne peuvent plus sortir et qu’ils sont obligés de rester dans des espaces confinés, ils risquent de ne plus entendre les revendications des... Ah oui non pardon en fait ça ne changera rien, excusez-moi.

C'est pas parce qu'on est « aux responsabilités », comme ils disent, qu'on n’a pas le droit d'avoir une vie privée et d’aller au théâtre... Ils ont besoin de décompresser. Vous ne pensez pas qu'ils feraient pareil les enseignants ou les infirmiers s'ils en avaient encore les moyens après 50 jours de grève ?

Pour conclure, je rappelle que tous les déplacements du président sont inscrits à son agenda disponible en ligne. Donc de signaler qu’il est au théâtre, je ne sais pas si c’est du « journalisme militant » mais en tous cas c’est pas un scoop. Et puis combien de fois on vous le répétera : veuillez éteindre vos téléphones portables dans la salle !

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.