La RATP et Aéroports de Paris ont annoncé que les premiers essais de taxis volants auront lieu dès le mois de juin…

Ca va beaucoup trop vite, Nicolas, on n’est pas prêts ! Les taxis volants, ce sont d'énormes drones. Donc, dans six mois, on va tester la livraison aérienne d’abord sur les humains avant de les tester sur les colis Amazon, pour ne pas prendre le risque d’abimer la marchandise ? Alors que moi, j’en suis encore à me demander « Mais qui sont ces gens qui roulent en taxi-moto ? » Qui a un agenda assez serré pour trouver que le taxi ou le métro ça ne va pas assez vite ? Bientôt il y aura des taxis volants pour les gens qui trouvent que les taxis-moto c’est trop lent ?

Voilà, on vit déjà dans un film de Luc Besson. On fait des essais pour que ces engins volants soient opérationnels pour les JO de 2024. Mettre ça en circulation en même temps que les compétitions de javelot, je ne suis pas sûre... Ca va beaucoup trop vite. Les humains ont réussi à créer des voitures volantes avant même d'apprendre à mettre le plastique dans la poubelle jaune.

J’ai annoncé ça à mon taxi ce matin, ça l’a achevé. Déjà qu’il était déprimé à cause de la concurrence avec les Uber, et maintenant, on leur envoie en face la patrouille de France ! Cela dit, des taxis qui volent, il en existe déjà deux-trois… oui oh hé… Mettez les mêmes dans les airs et pour faire Roissy – La Concorde, ils vont te faire passer par Strasbourg… Et nous, les clients, après une soirée trop arrosée, il ne faudra pas avoir mal au cœur : on ne pourra ouvrir la portière au feu rouge… Dans quelques temps, on ne sera même plus étonnés de voir des gens arriver en retard à la soirée en parachute. Parce que dès 2030 et les vols commerciaux, on pourra s'envoler pour rejoindre nos amis à l'apéro ! Enfin… cela dit, on risque de pouvoir s’envoler en bagnole avant de pouvoir refaire un jour un apéro…

Vous imaginez les taxis parisiens… devenir pilotes de ligne ? Des vols mini-courrier ? « Nous allons entamer notre descente, la température au sol est la même que lorsque je vous ai récupérés il y a 5 minutes. » C’est quoi la prochaine étape ? Un sous-marin de 400 places qui relierait l’est à l’ouest de Paris par la Seine ? 

Ca va trop vite on n’est pas prêts ! Les taxis volants… On dirait une attraction de fête foraine… On a élu Anne Hidalgo pas Marcel Campion ! Et pour les manifestations ? Fini les opérations escargots, désormais y'aura des opérations « libellules », tout le monde en vol stationnaire en signe de protestation. Et puis quand le trafic aérien sera aussi chargé que sur le périph’, à Paris, on ne verra plus le soleil.

Conclusion : le futur est à nos portes. Mais on ne peut pas lui ouvrir puisqu'on est bloqué chez nous.

  • Légende du visuel principal: Charline Vanhoenacker © Radio France /
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.