Une étude menée dans 42 pays, dont les 28 membres de l’Union européenne, montre que les jeunes ne croient plus en la démocratie…

Et surtout, 38% des jeunes réclament « un homme fort qui n’ait pas à se préoccuper du parlement ni des élections ». C’est donc un constat mondial : plus d’un tiers des vieux réacs a 20 ans…

Hier, dans « Le Parisien / Aujourd’hui en France », Louise, Blandine et Jeanne, étudiantes à Orléans déclarent : « On a besoin de plus de poigne »… Sans doute les mêmes qui ont déclaré samedi soir : « Ma mère a refusé que j’emprunte sa bagnole, trop marre de cette dictature ! »

Le journal leur demande d’esquisser leur chef d’Etat idéal. Elles répondent : « Une femme, jeune, militaire »… « Parce qu’à un militaire, on obéit… ». Elles voteront pour la première fois dimanche. Jovan aussi, qui a 18 ans, pense qu’on a besoin d’un Poutine français pour taper du poing sur la table et gagner en leadership…

Le journal cite Churchill, plaisantant sur la démocratie : « Le pire des régimes à l’exception de tous les autres ». Il avait des punchlines de ouf Churchill ! Sachant que nous allions nous rencontrer, chère Ginette Kolinka, je me suis souvenue que Churchil avait aussi dit : « Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre »…

Vous qui passez du temps dans les écoles, à témoigner devant les adolescents, qu’est-ce qu’on fait ? Est-ce qu’on doit leur expliquer que la démocratie c’est aussi cool qu’un album de JUL ou la dernière version de Fortnite ? (le jeu vidéo). Comment on fait pour entretenir la mémoire quand les storys Instagram durent 24 heures parce qu’on préfère oublier ce qu’on a fait la veille ? Et que toute la technologie qui nous entoure nous pousse à ça ? Le film « Shoah » dure 9 heures. Si Claude Lanzmann l’avait tourné pour Snapchat il aurait duré 15 secondes. Nous tous autour de cette table, quand on veut stocker des trucs, on a une cave ou un grenier : les jeunes il foutent ça dans un cloud, un nuage. Et tant que tu retrouves pas ton mot de passe, y’a rien qui redescend du nuage ! Si notre mémoire fonctionne pareil, dans 20 ans, à la question : « C’était quoi Auschwitz ? », on répondra « Attendez, parce que je sais plus si j’ai mis « Booba 9-3 » ou « Fifi75 » comme login ».

D’ailleurs, si les parents de mon neveu ne font pas gaffe, au bac, il va expliquer, comme il me l’a dit hier que « La guerre mondiale saison 1 c’était l’enfer mais askip la saison 2 c’était super chaud pour les juifs » - « Askip »… vous l’avez ? « A ce qu’il paraît »…

Pourtant, quand t’es jeune aujourd’hui et que tu vois la tronche de l’avenir qu’on te prépare, ça fait quand même une sacrée bonne raison de t’intéresser au passé.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.