Le contrôle des chômeurs se précise, notamment avec l’offre d’emploi « raisonnable », qui oblige le demandeur à accepter la deuxième offre, sous peine de radiation… Qu’est-ce qu’une offre d’emploi raisonnable ? Les critères sont définis entre le chômeur et son conseiller Pôle emploi : nature du poste, distance, salaire

Exemple : Jean-Claude, titulaire d’un master en Histoire de l'Art et auquel on propose un emploi dans un parc à huitres à 120 bornes de chez lui. Est-ce un emploi raisonnable ? Et bien oui, si on compare à Gérard, qui est très souple sur ses critères. Gérard était maire de Lyon, il a quitté sa famille socialiste pour aller habiter Paris, dans une famille de droite en acceptant un poste qui n’était pas en lien direct avec ses compétences, au Ministère de l’Intérieur. Lui a considéré que c’était raisonnable. 

Vous le voyez, ce pays peut s’en sortir, mais il a besoin que les chômeurs soient raisonnables (et ça, ça commence par arrêter de regarder « Motus » avec Thierry Beccaro).

En gros ce qui change, c'est que désormais, Pôle emploi s’intéresse de plus près au profil du chômeur, car à défaut de lui trouver un travail qui lui correspond, on peut désormais lui offrir une période de chômage personnalisée.

La ministre du Travail l’a dit : 

Il n'y a qu'une minorité qui profite du système et ça crée un sentiment de suspicion qui pèse sur tous les autres. 

C'est vrai que ce serait dommage que ça fasse comme au gouvernement où il y a un climat de suspicion sur tout le monde alors que seule une minorité a profité de la réforme de l'ISF...

Alors rien de mieux que des contrôles pour remotiver des troupes ! 

Et si ça ne marche pas, comme on dit au Medef : « il restera toujours le fouet ! » Tiens, à propos de Medef… Est-ce qu’on pourrait aussi contrôler le type qui voulait créer un million d’emplois ? Parce que je crois que là, on peut considérer que le mec n’est pas en « recherche active »… 

Il faut prouver qu’on est dans une dynamique de recherche. Elle sera désormais consignée dans un « Carnet de bord »… Une sorte de carnet de correspondance du chômeur. Mon conseil, pour le rédiger : faites comme les politiques, écrivez que vous êtes « au travail sur les dossiers » que vous « menez une mission de réflexion sur le sujet » et que « toutes les options sont sur la table ». 

Si vous sortez boire l'apéro, prenez toujours une pile de dossier sous le bras en cas de contrôle sauvage. Sinon, il existe une technique pour remplir son carnet de bord de chômeur : un copier-collé du blog de Jean-Vincent Placé… C’est un gain de temps…

Si toutefois vous refusez d’être raisonnable. Ne dites plus « je me suis fait radié de Pôle Emploi » dites plutôt « J’ai enfin la liberté de choisir mon avenir professionnel ». Le chômeur que vous êtes se verra enfin offrir un avenir radié… 

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.