Donald Trump a appelé les Américains à se rebeller contre le confinement décrété dans certains Etats. Des manifestations anti-confinement sont organisées…

Oui, et les manifestants sortent avec une arme. Moi je dis que c’est un protocole qu’on n’avait pas encore essayé. A Marseille on teste la chloroquine, au Texas on sort la carabine. Je demande à voir. Je vous rappelle qu’il n'y a pas si longtemps, c’étaient des Américains qui tiraient sur l'ouragan Irma pour le faire reculer. Ça avait bien marché, d’ailleurs, si je me souviens bien. 

De toute façon, en restant confiné, ce sont toutes les valeurs de l’Amérique qui sont bafouées. On ne peut plus aller se faire exploiter, on ne peut plus consommer et on ne peut même plus se faire tirer dessus dans la rue... C’est le pays des libertés fondamentales tout de même : comme la liberté de choper un virus, la liberté de contaminer autrui ou la liberté de crever seul.

En plus Donald Trump ne supporte pas le confinement. Il a bien essayé mais les jardins de la Maison blanche étaient trop petits pour construire un 18 trous... Y’a vraiment que Melania Trump qui porte un masque et qui encourage les Américains à suivre les règles. Pour une fois qu'elle a un moyen de garder son mari à une mètre de distance, elle ne va pas se faire prier... Cela dit, chez les pro-Trump qui manifestent, la plupart sont favorables à la distanciation sociale… vis-à-vis des Noirs.

On le sait, Trump est omniscient, il n'a jamais eu besoin d'avoir l'avis d'experts scientifiques. C'est quand même le mec qui a regardé une éclipse de soleil sans protection pour les yeux... Après tout, quel risque de se brûler la rétine ? FAKE NEWS, inventée par le lobby des opticiens ! Faudrait peut-être que son pote Boris Johnson lui passe un coup de fil pour lui raconter son séjour à l'hôpital pour qu'il comprenne. Bon il serait capable de le traiter de mytho...

Le seul qui vit encore le rêve américain, c’est le virus ! 

Pour réduire les dépenses Trump a sucré le budget pour l’OMS. Tout ce qui lui importe à Donald c'est de relancer l'économie. Le gars, il fonce dans un mur en bagnole et son seul problème c’est de savoir combien ça va lui couter en essence. En France, pour remettre les gens au travail, on est vachement plus subtils… on dit qu’on va rouvrir les écoles, ça passe beaucoup mieux.

Mais aux Etats Unis, tout est différent : ce ne sont pas les hôpitaux qui n'ont pas les moyens de recevoir les patients. Ce sont les patients qui n'ont pas les moyens d'aller dans les hôpitaux. Finalement ce qui aurait pu sauver les Américains, c’était de rester confinés lors des élections en 2016. Quand on vote pour un clown, faut pas s'étonner si le seul moyen d'éteindre l'incendie, c'est la petite fleur qui gicle à sa boutonnière.
 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.