Avec la baisse des APL, les socialistes ne pouvaient plus rester à Solférino. Fallait voir le train de vie qu’ils menaient !

Avec la baisse des APL, les socialistes ne pouvaient plus rester à Solférino. Fallait voir le train de vie qu’ils menaient ! Trois mille mètres carrés ! Sur la fin il y avait plus de bureaux que d’électeurs ! Très bien situé, proche Assemblée nationale… enfin, si tant est que vous ayez encore des députés qui siègent !

C’est triste, c’est une vente qui fait suite à un divorce…

Entre le Parti Socialiste et ses électeurs. C’est pour les enfants que c’est dur…! Vous auriez vu la tête de Stéphane Le Foll… terrible. Il a perdu toute cette joie de vivre qui le caractérisait… Le prix ? Estimé autour de 55 millions d’euros… A 600.000 euros près Mélenchon rachetait le bâtiment… M’enfin, ça s’est pas fait. Allez, venez, on commence la visite.

Ne regardez pas trop par terre, le parquet est rayé de partout…

c’est comme ça depuis Mitterrand, on a renoncé à le réparer. Ici, dans le bureau du rez-de-chaussée, regardez, là… c'est le fauteuil dans lequel Manuel Valls a eu sa dernière idée de gauche. C'était en 2001. C’était son bureau, regardez, derrière la bibliothèque on trouve un tunnel secret qui mène directement au MEDEF. Je ne peux pas vous le montrer parce que le 9 juillet, suite à de gros orages, le sous-sol a été inondé. C'était à Cambadélis de s'en occuper mais il n’a pas eu le temps, parce qu’il était déjà occupé à colmater la fuite de députés qui partaient chez Macron.

Sur votre gauche, c'est l'ancien bureau de Benoit Hamon ! On peut s’en douter à cause du motif du papier peint avec les fées et les licornes… Et alors là, juste de l’autre côté du couloir, c'est le bureau de Gérard Collomb. Oui l'ordinateur est resté allumé parce qu'il est parti tellement précipitamment quand Macron l'a appelé que… il a tout laissé en état... Regardez, c’est pareil dans la pièce qu’occupait Jean-Yves Le Drian… Lui, il a même laissé la fenêtre ouverte… c'est par là qu'il s'est enfui… Y’a des courants d’air, mais on cale les portes avec les bouquins de Jaurès !

Aller, on monte au premier… On prend l’escalier, parce qu’ici l’ascenseur social n’a jamais fonctionné. Voilà, ici vous pouvez voir la chambre où Fabius a dormi pendant 35 ans. Très fonctionnelle, regardez, il y a de très nombreux placards… là par exemple à gauche, c’est celui de Gérard Filoche… En revanche, je ne peux pas vous montrer la pièce d’à côté, elle est condamnée, c’est… c’est le bureau de Jospin. Voilà, et puis là c’est celui de Harlem Désir… On ne sait pas ce qu’on doit faire de ses cartons parce que… personne ne sait ce qu’il est devenu… Plus de nouvelles.

Voilà, quant à la façade, elle est impeccable. Il faut juste enlever la banderole « Merci François Hollande », c’était pour la fin de son mandat, personne n’a osé la décrocher.

Voilà. Une fois que tout ça sera sur le trottoir, les socialistes se mettront peut-être à écouter la rue.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.