C’est dingue ce qui s’est passé hier soir ! Déjà, un socialiste a gagné une élection ! Et le gagnant c’est Benoît Hamon !

Le mec qui ne voulait pas y aller en 2011 quand la primaire a fait un carton ; le type qui a misé sur Martine Aubry alors qu’elle a disparu, le gars qui a été ministre de l’Education sans avoir le temps de faire une seule rentrée… Jusque là, Hamon avait tout foiré ! Et c’est là que la politique ça reste magique : Hamon c’était Jean-Claude Duss, et une primaire plus tard, bim, c’est Alain Delon ! Hier, j’ai été très attentive aux discours des uns et des autres, et j’y ai perçu quelques non dits. Manuel Valls qui omet de préciser : « Cette primaire, on me l’a imposée. » En revanche, il déclare : « C’est une nouvelle campagne qui commence »… Aïe, donc dans celle-ci, il annoncera la suppression… de la suppression du 49.3....

La suite à écouter ...

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.