La jeunesse a été baptisée « La génération Covid »… Elle craint d’être une génération sacrifiée. Nous recevons l’une des leurs…

Déjà quand ils ont décidé de nous appeler « La génération Z », on aurait du se méfier. On aurait pu être la « Génération ParcourSup », mais non, ce sera la génération Covid. Merci du cadeau. Mais dans le fond, qu’est-ce qui vous indigne le plus ? Des jeunes qui dansent d’un peu trop près à la Fête de la musique ou Patrick Balkany qui danse tout seul dans la rue ? Question santé, oui on échappe davantage au virus mais si c’est pour se taper la récession du siècle, avouez que ça fait pas super envie non plus.

En 68, les jeunes avaient droit à la révolution sexuelle, nous on a droit à la distanciation sociale. Quand vous demandiez l’autorisation de sortir à vos parents, nous on doit la demander au ministère de l’Intérieur. Vos vieux ont eu droit au LSD et à Jimmy Hendrix ? Nous on a droit à la chloroquine et au professeur Raoult. Et non, on n’oubliera pas de dire merci, on est polis.

On nous reproche d'être tout le temps sur nos smartphones. Tu m'étonnes, dès qu’on lève la tête on voit le monde que vous êtes en train de nous laisser. Un monde où les vacances deviennent « apprenantes ». Un monde où même le mec de pôle Emploi se fait virer. Un monde où « Mon dieu tu as embrassé mamie ? Mais tu veux la tuer ? » Un monde où il fait 38 degrés en Sibérie parce que vous, votre but, c'était de pouvoir rouler le plus vite possible au volant de la plus grosse bagnole possible. Mais heureusement, c’est un monde où à 12 ans, je recevais ma première carte bleue.

Nous, les jeunes, on n’a pas perdu notre emploi à cause du confinement, c’est juste qu’on avait déjà pas d’emploi avant ! Il n’y a aucun débouché ! Notre seul espoir de passer un peu de temps dans une villa avec piscine c'est de participer aux « Anges de la Téléréalité » ! Bref, pour réussir, il faut qu'on passe pour des débiles ! C'est sûr que pour se moquer de la syntaxe de nos textos y'a du monde, mais dès qu'il s'agit de nous filer un CDD y’a plus personne !

C'est d’autant plus injuste qu’aujourd’hui on gère tout : la prise de conscience écolo, lutter contre le racisme, le sexisme, chercher du boulot, rembourser la dette et malgré tout ça, on trouve quand même du temps pour réparer vos imprimantes et débloquer vos boites mails ! Et quand il s'agit d'insérer des images dans un sms vous êtes bien content de nous avoir sous la main !

J'essaie malgré tout de rester optimiste. Les plus jeunes d’entre nous ont eu la chance de ne pas avoir connu Manuel Valls Premier ministre. Quoi ? COMMENT CA IL REVIENT ? Vous voyez, même quand on essaye de voir le bon côté des choses, ça ne marche pas !

Un jour on vous demandera « Pourquoi vous avez préféré sauver les entreprises plutôt que la jeunesse ? » Et pour avoir la réponse, ne vous inquiétez pas, même si vous nous avez baptisés « Génération Covid », on viendra vous visiter dans votre EPHAD !jeune

  • Légende du visuel principal: Charline Vanhoenacker © Radio France /
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.