Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, prévoit d’encadrer les journalistes dans les manifestations : ils seraient alors soumis à accréditation…

Oui, quand vous êtes journaliste, il vous faut une accréditation pour le Festival de Cannes, pour interviewer George Clooney. Bah maintenant il vous faudra une accréditation pour discuter avec Philippe Martinez. C’est pas compliqué à comprendre, pour pouvoir couvrir une manif, il faut un laisser-passer, c'est comme pour Roland Garros. Et d'ailleurs là aussi y'a des balles qui partent à plus de 100 km/h. Hahaha ! Humour !

Les problèmes dans les manifs, c'est pas la faute des CRS. C'est parce qu'il y a des journalistes qui filment. Dès qu'il y a des caméras, les gens font n'importe quoi. Regardez chez nous, avant d'être filmé, Dominique Seux, il trouvait les fonctionnaires sympas.

Attendre de recevoir un bristol du ministère pour pouvoir rejoindre un cortège, c’est pas la mort tout de même ! Vous êtes vraiment des fragiles, vous les journalistes « et le droit d’informer ? », « et gnagnagna la liberté de la presse » ? Oh ! On n’est plus en mai 68 ! Et pourquoi pas le « secret des sources » tant que vous y êtes ? Toujours à vouloir mettre le nez partout, bah maintenant les manifs c’est sur invitation, voilà : t’as pas de carton, tu rentres pas.

Ca ne veut pas dire que vous ne pourrez plus y aller : mais ce sera réservé aux bons journalistes, ceux qui interviewent de manière républicaine. On enverra Christophe Barbier dans les cortèges, j’espère qu’ils ne vont pas nous l’abîmer ! 

C’est un luxe d’être encadré par les flics, après vous êtes là à chouiner : « On m'a cassé mon dictaphone ! Ouin ouin on a jeté mon micro dans les égouts ! » Si Darmanin prend les devants c'est pour protéger les reporters, ouvrez les yeux ! C'est pas le moment de remplir les hôpitaux avec des journalistes ! Et puis si ça ne vous plait pas vous n’avez qu’à essayer la dictature !

Ah ça vous c'est sûr ça vous concerne pas Nicolas et Léa. Ici, le seul truc grave qui peut arriver c’est que Vincent Lindon oublie de remettre son masque en sortant du studio… ou qu’il nous annonce qu’il se lance en politique…

Toute façon c'est toujours les mêmes journalistes dans les manifs, c’est ceux qui provoquent. Systématiquement, ils demandent aux gens quelles sont leurs revendications. L’ensauvagement de la presse, on en parle ?

Darmanin moi il me fascine ! Grâce à ses nouvelles mesures pour l’ordre, même le président biélorusse l’a demandé en ami sur Facebook. En plus, il a annoncé la généralisation des caméras piétons pour les policiers. Du coup, y'a plus besoin des journalistes pour filmer. C’est vrai, ça : pourquoi supprimer le LBD quand on peut supprimer la caméra qui filme le LBD ?

L'équipe