La France est un pays qui a toujours eu beaucoup d’ambition. Lundi, on en était encore à chercher des œufs dans le jardin. Le lendemain, on cherchait 50 milliards d’économies. Tout va trop vite et il ne nous reste que les œufs pour pleurer.

Et encore, 50 milliards, c’est la somme avancée par le gouvernement, tout le monde n’est pas d’accord sur le montant des économies à faire pour réduire le déficit public et rentrer dans les clous définis par Bruxelles.

J’entends autant de chiffres qu’il existe de formations politiques en France…

50 milliards pour Manuel ! 50 !

C’est plus, à ma droite! Combien Jean-François ?

70 ou 80 milliards ? Il faut choisir Jeff !

C’est plus à l’UDI !80 milliards pour Chantal !

Et à ma gauche? Qu’est-ce qu’on dit à ma gauche ? 35 milliards ?

Non, attendez, vous voulez plomber le jeu ? 35 milliards, ce n’est pas crédible une seule seconde. On cherche le prix d’un plan d’austérité là, pas à racheter SFR.

Vous voyez, ça c’est l’aile gauche de la gauche. Notez que c’est joli, ça donne un côté baudelairien au PS. Son aile droite de géant l’empêche de marcher . A moins que ce soit son aile gauche qui soit trop petite, on ne sait pas. Enfin, c’est dommage de ne pas pouvoir marcher quand on porte de si belles chaussures.

Donc, si je résume, le gouvernement cherche 50 milliards, l’aile gauche a un plan alternatif de 35 milliards (c’est plus alternatif, c’est « underground »…), mais à l’UDI on réclame 80 milliards… Ils appellent ça un contre-pacte…

Pour la cause, ils ont envoyé Chantal Jouano sur cette antenne, hier. Elle est arrivée chez Clara Dupont-Monod, en kimono, et je peux vous dire que le mawa shigéri « coup de pied circulaire » n’est pas passé loin… Clara lui a fait une petite recommandation avant l’interview…

Et puis demander aux Français d’être compétitifs tout en leur serrant la ceinture, et pire, en ajoutant des trous à la ceinture, c’est un peu comme demander à un athlète de gagner les Jeux Olympiques en les nourrissant uniquement avec de l’eau et des choux de Bruxelles…

Voilà comment on est passé de la chasse aux œufs à la chasse aux 50 milliards.

Et dans le fond c’est logique, car qui vole un œuf…

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.