Alexandre Bompard est resté en studio après son entretien avec Léa Salamé. Charline en a profité....

Oh oui, s’il vous plaît, restez ! C’est la première fois que j’ai devant moi un premier de cordée. Un vrai, puisque vous avez grandi à Megève. Ca fait rêver, m’sieur Bompard. Vous êtes un winner ! C’est dommage avec autant de pouvoir de rester si discret, on a envie de mieux vous connaître. Le patron de Carrouf tout de même !

Pourtant ce n'était pas gagné. Au début des années 2000, vous étiez conseiller de François Fillon au ministère des Affaires sociales. Vous vous rendez compte ? Vous êtes la preuve vivante qu’il y a des gens qui ont vraiment travaillé pour lui !

Aujourd’hui vous êtes un grand patron et ça, c'est la classe. Par exemple, moi, quand je fais mes courses j'achète des yaourts Carrefour. Vous, quand vous faites vos courses, vous achetez les magasins Carrefour ! Alors qu’il y a quelques années, vous étiez le PDG d’Europe 1 ! Ca c’est la magie quand on sort de l’ENA : un jour on vend de l’information et le lendemain on vend des saucisses ! Vous êtes comme Mireille Mathieu, vous êtes là où on vous pose. C'est vous qui avez fait revenir Michel Drucker sur Europe 1 ! J'espère que vous n'utilisez pas les mêmes méthodes pour Carrefour, sinon bonjour la fraicheur des produits !

Ensuite vous êtes devenu le patron de la FNAC, que vous avez fusionnée avec Darty. C’est vous qui avez pensé à vendre des friteuses dans les rayons de la FNAC. Grâce à vous, aujourd’hui, on peut acheter un aspirateur entre Marguerite Duras et les Rolling Stones ! Là on sent le mec qui est passé par Canal + et la radio…

Mais tiens, j’y pense, m’sieur Bompard. A Radio France, y’a peut-être une place de PDG qui se libère : vous pourriez peut-être finir par nous diriger. Eh… fusionner Carrefour avec Radio France… Moi si y’a un rayon charcuterie à France Inter ça ne me choque pas. Regardez, derrière Nicolas Demorand, y’a moyen de pendre des jambons !

C'est ça qui est formidable quand on a fait l'ENA, c'est qu'on peut tout faire ! Diriger une radio, vendre des frites surgelées, faire de la politique, engager Karen Sheryl puis licencier 2000 caissières ! C’est le même métier. Patron, ça consiste en deux qualités essentielles : lire des tableaux Excel et tenter de fuir avant l’arrivée d’Elise Lucet !

Il y a 25 ans, quand patron de Carrefour a quitté l’épicerie, il est parti diriger l’ANPE… Je ne vous conseille pas de poursuivre à la tête de Pôle emploi, parce que vous allez y retrouver tous les employés que vous venez de virer ! En ce moment quand t’es caissière à Carrouf, t’as pas intérêt à oublier de scanner un Twix, sinon c’est chez la DRH, direct. J’ai une pensée pour tous ces gens qui se demandent s’ils vont perdre leur emploi et qui doutent. Heureusement ils pourront toujours se dire : « Nous sommes la Nation Française ! »

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.