En France, le débat sur le communautarisme est récurrent, il vire même au « séparatisme », et à l’« indigénisme »… et en tant que Belge, vous avez du mal à nous suivre…

Oui, comment dans ce pays on est passé du débat sur le « communautarisme » au « séparatisme » ? C’est allé beaucoup trop vite pour moi. Il faut vous calmer ! Et sinon, vous voulez qu’on en parle du communautarisme français ? Vous ne croyez pas qu’on vous voit faire, les Français, à Bruxelles ? Vous êtes tous installés dans la même commune, les exilés fiscaux français habitent tous la même avenue ! Dès que vous vivez à l'étranger vous vous regroupez. C’est à se demander pourquoi quand vous êtes dans votre pays vous ne pouvez plus vous supporter.

Dès que vous vous expatriez la priorité c’est de scolariser les enfants au Lycée français ! « Si Godefroy doit aller dans le lycée public du pays d’accueil son avenir est foutu ! » Si vous voulez on en parle de toutes ces cages d'escaliers à Bruxelles dans lesquelles ça sent le boeuf bourguignon du matin au soir ! Toutes ces rues où sur tous les balcons on trouve des antennes paraboliques destinées à capter France 3 Région ? On ne compte plus le nombre d’Eglises, de  mosquées et de synagogues qui ont été rasées pour y construire des boulangeries Paul qui vendent des jambon-beurre 6 euros pièce et qui sont mangés en pleine rue !

Ca polémique pendant des semaines sur le hidjab de course mais ça se balade sur la plage d’Ostende en tatanes Le Coq sportif de façon ostentatoire !... Pardon, mais comprenez que ça puisse choquer des gens.

Et qui au fin fond de l’Australie jusqu’à Buenos Aires demande s'il peut avoir un menu en français dans un resto pour finalement commander une assiette de frites ? Vous les Français vous vous plaignez des Américains qui commandent un Coca avec leur cassoulet mais vous faites bien la gueule quand y’a pas de vin avec la tortilla. D'ailleurs dans un pays étranger, le touriste français est le seul à se plaindre de la présence de touristes. Vous ne respectez pas toujours les traditions du pays : tous ces montpelliérains qui forcent les Japonais à leur faire trois bises pour leur dire bonjour ?! Là-bas faire la bise ça équivaut à écouter du raï à fond dans sa voiture dans les rues de Béziers ! Au Karaoké tu les repères facile les Français, c'est les seuls qui demandent du Benjamin Biolay. Le seul morceau anglais qu'ils tolèrent c'est "All you need is love" des Beatles parce qu'il y a la Marseillaise en intro !

Je m’en veux un peu parce qu’après ce que je viens de dire, Macron va encore être obligé d’appeler Zemmour pour le consoler… Mais si je résume : dès que les Français passent la frontière, ils font du communautarisme. Mais français. Ce que j’appellerais le « Cocori-communautarisme. »

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.