Depuis deux jours, les médecins commencent à payer un lourd tribu dans la guerre contre l’ennemi invisible…

Jusqu’ici, quelle image avions-nous du docteur ? C’est quelqu'un qui n'est pas très ponctuel, qui devrait actualiser les magasines de sa salle d'attente, il a une écriture illisible et en plus il nous met des petits coups de marteau sur les genoux pour tester nos réflexes. 

Aujourd'hui on les pardonne pour tout ça : on se rappelle qu’ils passent leur vie à sauver la notre… et que certains trépassent leur vie pour sauver la notre… Avant quand on annonçait à nos parents qu’on voulait faire médecine, ils étaient fiers. Maintenant, ils angoissent... Ils disent : « T'es sûr ? Tu veux pas faire autre chose plutôt ? Je sais pas, ce que tu veux, du droit, de la Formule un, du saut à l'élastique, ce que tu veux mais pas médecin... »

C’est pourquoi dans notre nouvelle vie on va tout de suite relativiser cette phrase trop souvent prononcée dans notre vie d’avant : « Je me tue au travail »… Car aujourd'hui ceux qui sont censés nous soigner tombent malades : c'est comme si l’extincteur du couloir prenait feu. Ca me fait penser que les pompiers feraient bien de se rencarder auprès du gouvernement… à propos des stocks… s’ils veulent pas se retrouver à poil pour éteindre les incendies l'été prochain. Il y a un paradoxe dans ce pays, c’est qu’on a stocks pas possible de lacrymos à écouler alors qu'il n'y a plus personne dans les rues. Mais on manque de masques…

Parce que là on demande à des médecins d'être des soldats en première ligne avec juste un masque, un thermomètre et un stéthoscope. C’est la guerre… le médecins c’est plus George Clooney dans « Urgences », c’est Sylvester Stallone dans « Rambo » ! Ou Didier Raoult dans « J’ai une idée de traitement à la Chloroquine »… lui il ressemble à Dumbeldore mais c’est peut-être lui le super héros ! On saura bientôt si c’est un super héros ou le docteur Maboul… Parce que c’est la guerre… donc ayons une pensée pour les jeunes qui voulaient s'engager dans l'armée pour sauver le monde et qui vont désormais devoir faire 7 années de médecine. Tiens d'ailleurs quelqu'un peut me rappeler quel est le budget de l'Armée ? C’est la guerre : c'était tendu, c'est devenu hypertendu. Et l'hypertension, faut surveiller : c'est très mauvais pour la santé.

Le médecin, lui, c'est à la fois la première personne qu'on voit à la naissance et aussi une des dernières qu'on voit avant de s'éteindre. Ils sont à la fois le comité d'accueil et le comité de départ.

Aide-soignante fatiguées, brancardiers flippés, médecins débordés: y'a un moment où les applaudir, comme pansement, ça ne va pas suffire…

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.