A l’Assemblée, une trentaine de députés sont médecins ou infirmiers, infirmières. Ils ont repris la blouse blanche et le chemin de l’hôpital…

Le moment est grave, mais il produit un nouveau miracle, Nicolas je vais dire du bien des députés. Pour une fois qu’ils se rendent utiles ! On leur reproche souvent d’être coupés de la réalité… Là ils vont pouvoir constater le lendemain matin les conséquences de ce qu’ils ont voté la veille après-midi. En plus, après 36 heures de garde, ils peuvent vaquer à la routine : aller faire une sieste dans l’hémicycle. Il y a un mois la politique c'était « House of Cards » aujourd'hui c'est « Grey's Anatomy ».

Sur 577 députés, une trentaine fait partie du personnel soignant, ça fait plus de 5% de l’hémicycle. En France, les médecins c’est à peine 0,33% de la population. Donc apparemment quand on choisit sa spécialité en fac de médecine, il y a gynéco, hémato ou « campagne électorale ». Les députés médecins on les reconnait tout de suite : c’est les seuls qui t’invitent à entrer dans leur cabinet en disant : « C’est à qui le tour ? Allez, votez pour moi… euh non venez avec moi, pardon ! » Quant aux médecins qui sont députés La République en Marche, on les repère facilement parce qu'à la place de  « Dites 33 » ils demandent « Dites 49-3 »… Et Agnès Buzyn, me direz-vous ? Elle se repose un peu… D’abord médecin, puis ministre, puis candidate à Paris, puis redevenir médecin… je ne veux pas savoir dans quel état est son conseiller d’orientation !

Le plus dur pour les élus toubibs, ça va être si des patients les reconnaissent et les interpellent : « Et vous avez fait quoi pour les stocks de masques ? » Ecoutez demandez à votre député, moi je suis médecin. « Mais c’est vous mon Député ! » Oui ben demandez à votre médecin alors, moi je suis député… Ha zut, j’me suis fait gauler…

Une fois qu’on a fait le choix de la politique, c’est très difficile de revenir à la médecine. En ce moment c’est un choc… Mettez-vous à leur place, pour un élu… se faire applaudir tous les soirs à 20 heures… ils sont plus habitués.

Ah si chacun reprenait son ancien métier pour soutenir l’économie. Gérard Larcher était vétérinaire… bon, maintenant, ne lui confiez pas votre veau, il va finir sauce gribiche… Jean-Michel Blanquer pourrait faire du soutien scolaire… s’il ne faisait pas peur aux enfants. Et Jean Luc Mélenchon… s’il devait reprendre son vrai boulot… je ne suis pas sûre qu’il sera ravi de retourner au Parti Socialiste.

Le Ministre de l'Agriculture a dit que les gens en manque d'activité devaient aller aider dans les champs... Maintenant quand Didier Guillaume arrive au conseil des ministres, il a de la boue sur les mocassins. Chaque politique a un talent : les médecins soignent des gens. Les agriculteurs aident les paysans. Les élus du Rassemblement national font la police aux frontières. Chacun peut enfin être utile à la nation.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.