Vladimir Poutine est fâché d’apprendre que l’Europe se méfie du vaccin russe, le Spoutnik V

Ah donc c’est Spoutnik V, pas Spoutnik 5 ? Donc finalement on a décidé d’abandonner les chiffres romains alors, c’est ça ? C’est plus logique V comme “vaccin” ou « Vladimir »... Spoutnik 5 ça voudrait dire qu’il y en avait déjà eu quatre avant, et ça… on s’est serait rendu compte... Bon : QUI autour de cette table est prêt à se faire injecter une dose de vaccin russe ? … Déjà quand tu vois ce qu’ils mettent dans le thé, t’as pas envie de savoir ce qu’ils mettent dans la seringue ! Enfin, « la seringue »... Si c’est comme au temps de la guerre froide, la dose sera administrée avec le bout pointu d’un faux parapluie (Vous avez vu la référence ? Cette chronique a été écrite en collaboration avec Pierre Haski). 

Si en France, certains pensent que Pfizer est un moyen d’inoculer la 5G, alors avec Spoutnik, une semaine après ta première injection, t’es directement connecté au serveur du KGB, puis tu reçois des instructions et il faut que tu réussisses ta mission pour avoir droit à la deuxième dose... Et si les Russes calculent le taux d'efficacité du vaccin de la même façon qu'ils comptent les voix lors des élections, on a le droit de pas être super emballés. Le vaccin russe est efficace à 91%, c'est un joli score, c'est toutefois  9% de moins que le taux d'efficacité du Président russe.  

Moi j’ai noté que les gens qui se sont fait vacciner à l’AstraZeneca, ils prennent bien soin de le dire : genre c’est une blessure de guerre... Que vont dire ceux qui reçoivent une dose de Spoutnik ? C’est des martyrs ? Attendez que la Corée du Nord nous propose un vaccin...  

L’Europe est méfiante et les Commissaires européens ne s’en cachent pas : d’ailleurs, c'est très culotté de la part de Thierry Breton de dire que l'Europe n'a pas besoin du Spoutnik, parce que Thierry Breton est Français, le pays du vaccin SANOFI… prévu, je vous le rappelle, pour ? La fin de l'année 2024. C'est pas très malin de dire aux Russes « Non merci, on a déjà assez de vaccins dans toute l'Europe ». Comme si Poutine ne savait pas que c’était pas vrai… En Russie on peut capter la télévision française ! Poutine il a le câble : en ce moment il regarde BFM et il doit bien se marrer. Et puis imagine- t-on le Général De Gaulle répondre aux Russes en 42 :« Nan mais c’est bon pour les Allemands, pas besoin de vous on gère » ? 

L’époque a changé et aujourd’hui les produits russes n'inspirent plus confiance. Alors que lorsque ça vient des Etats-Unis c'est plus rassurant : les burgers, le ketchup, le coca… tout ça on sait que c'est bon pour la santé ! En fait Poutine, il n'a qu'à mettre une étiquette KFC sur ses vaccins, et là en Europe, les gens vont se battre pour avoir leur dose. Je comprends que le président russe soit vénère. On le critique quand il est soupçonné de faire tuer des gens et maintenant on le critique aussi quand il veut les maintenir en vie.

L'équipe