Charline n’est pas présente dans le studio ce matin… Elle nous a laissé un message, écoutons-le ensemble…

Chers auditeurs, Chère Léa, cher Nico… J’ai décidé de sécher la matinale pendant un an, et de prendre une année sabbatique. Non, n’insistez pas, je ne rentrerai pas. Je sais ce que vous êtes en train de vous dire : « Ca devait arriver, elle a vu un mauvais exemple : elle a suivi Bernard Guetta et a rejoint la République en Marche ».

Pas du tout. La raison est ailleurs : je suis dégoûtée de mon métier.

La démission de François de Rugy, juste UNE semaine après mon départ en vacances… est-ce que vous trouvez ça loyal ? Et comment je vais faire moi maintenant ? De Rugy, c’était 98% de mes chroniques !

Et puis ces quoi ces manières ? Maintenant quand un ministre de l’Ecologie démissionne c’est plus sur France Inter ? Alors comme ça on respecte même plus le protocole ?

Et puis… Un gouvernement sans François de Rugy c'est un peu comme... comme un gouvernement AVEC François de Rugy !

Donc je ne reviendrai pas… De toute façon, j'ai rien préparé, parce que j'ai complètement décroché de l’actu, je ne suis au courant de rien. La forêt amazonienne pourrait être en train de brûler que je ne le saurais même pas !

Et puis pour le peu que j’ai regardé l’info cet été,… quel dépit. Moi aussi j'aurais voulu être là pour commenter l'ascension d'Eric Woerth sur une pente enneigée ! Vous avez vu ça ? Tout le monde ne parlait que de lui ! On l'a suspecté d'avoir trafiqué sa photo, alors qu'en fait pas du tout. Vous imaginez ? Pour une fois qu'un député Les Républicains fait un truc honnête, ça se passe l’été et on est tous en vacances !

Et puis maintenant qu’on rentre, il ne se passe plus grand chose. La preuve, on se demande où il fait le plus vide : à Biarritz ? Ou à l’Université d’été du PS ? Ou dans la tête de Pascal Praud ?

Et puis j'en ai marre de commenter les petites phrases du Président. La dernière de Macron c’est « On dit que c’est moi le plus dur de la bande » Et dans la matinale, ce serait qui ? Dominique Seux sans aucun doute ! Et c’est toi, Domi, qui va le plus me manquer.

Mais il paraît que notre maison brûle, donc si vous le permettez moi je vais rester au bord de la piscine. Alors, je vous en conjure, faites comme vous avez fait pour Benalla ! Oubliez moi !

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.