Cette année, on va avoir du mal à distinguer les Parisiens des agriculteurs : ils font tous la gueule ! Pourtant le prochain président de la République passera forcément par là.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.