A Bordeaux, ville historiquement de droite, Philippe Poutou est crédité de 12% d’intentions de vote et il pourrait jouer les arbitres au second tour des municipales…

Poutou c’est 1% aux présidentielles, 12% à Bordeaux ! On s’encanaille ! Même « Le Figaro » a titré « percée spectaculaire de Philippe Poutou ! » Je crois qu’ils ne sont pas prêts au Figaro… Moi je commence à me faire à l’idée… et je ne savais pas que ça me ferait autant d’effet, de savoir qu’un ouvrier puisse bousculer ma ville… mais ça me fait des trucs… Un ouvrier automobile en plus… Il connaît la mécanique ! Ca va être sansass !

Ma femme de ménage m’a dit qu’il venait de perdre son emploi chez Ford… Léa Salamé… un type qui se fait virer d’un groupe automobile… faudrait l’interviewer ! On pourrait élire un chômeur… ça lui éviterait de créer de la dette en restant toute la journée sur son canapé. On ferait œuvre caritative… (comme quoi malgré tout on reste de droite.)

J'avoue que je ne sais pas trop comment nous allons survivre si Poutou entre au Conseil municipal. Au départ je me suis dit : « Au secours, il va nous mettre le Lafitte-Rotschild en cubi. » Et puis je me suis renseignée pour prendre des cours de russe... Il va bien falloir communiquer avec les bolchéviques. Ca va être sansass !

Je vois cette perspective déstabilise Dominique Seux… Mon Domi, vous savez c'est comme ça dans tous les couples. Après plus de 70 ans de mariage avec la droite, Bordeaux a envie de s’aventurer un peu ailleurs… Quand y'en a assez du foie gras, on a envie de connaitre le goût des rillettes aussi !

D'ailleurs le week-end dernier avec mon mari, on est allé chez Lidl pour voir comment c'était. Ah par contre on a rien acheté ! Faut pas pousser, on est seulement en train d’envisager la transition ! Je suis pas encore prête à fêter le 14 juillet à la Suze.

Cela dit, vous savez, nous aussi dans la bourgeoisie bordelaise on connait ça la révolte. La dernière fois que j'ai récupéré Zoltan… mon lévrier afghan… chez le toiletteur, ils ne lui avaient pas mis son après shampoing habituel, je peux vous dire que j'ai levé les bras au ciel et j'ai crié : « Y'en a vraiment marre de cette société ! » et c'est là que j'ai eu le déclic... Avant on votait Juppé, aujourd'hui Poutou est crédité d’un score à deux chiffres... Bah oui mais bon, c'est pas parce qu'on est fan de Michel Sardou qu'on peut pas s'écouter un petit Sex Pistols de temps en temps.

Vous savez moi je parlais de Poutou aux sondeurs pour déconner. C'était un challenge qu'on s'était donné avec Jean-Eude lors de la baby-shower de Marie-Odile : pour faire passer Poutou devant le candidat LREM ! Ca va être sansass ! Même si là, vu comment c'est parti je me demande si on n’y est pas allés un peu fort.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.