Lorsque la police a violemment délogé les réfugiés qui campaient place de la République, un témoin a tout vu avec beaucoup de hauteur : la statue de la place témoigne…

La statue de la République, c’est moi ! On peut rire un peu, on n’est pas encore en 2022… Moi j'ai tout vu ! A chaque fois qu’il a une manif je suis aux premières loges ! Dès qu'il y a une embrouille ça se passe chez moi. J’ai le point de vue d’un drone. D’ailleurs avec la montée sécuritaire dans ce pays j'ai peur qu'on vienne m'installer une caméra GOPRO sur le front… 

Quand lundi soir, j'ai vu toutes ces tentes qui s'installaient autour de moi je me suis dit : "Cool ça va me faire de la compagnie !" En ce moment je ne vois plus grand monde non plus... Malheureusement une heure plus tard on venait déjà les déloger. J’ai commencé la soirée devant « Camping 3 » et soudain c’est devenu « Full Metal Jacket ». 

C’est marrant quand même : on confine les gens chez eux, mais ceux qui veulent un toit pour dormir on les laisse dehors. 

D’habitude quand je vois des personnes malmenées par les policiers, elles sont debout avec des pancartes et puis parfois elles finissent à terre. Là ils s’en sont pris à des gens qui étaient déjà à terre puisqu’ils dormaient. Ils se sont fait retourner leurs tentes comme des Flanby.  

Quand les parisiens partent se confiner à la Baule, on ne va pas retourner leur sommier pendant qu'ils dorment pour leur signifier qu’ils ont contourné les règles. J'étais atterrée... En fait tout le monde s’en fout de mon intégrité psychique à moi… ça fait 2 jours que je déprime... Je me sens comme la Statute de la Liberté le jour où Trump a été élu. « La République, la République... » Tout le monde n'a que mon nom à la bouche. Quand on les écoute ils seraient tous prêts à tout sacrifier pour moi... Moi je vous en demande pas autant, les gars, je vous demande juste de ne pas me foutre la honte devant le monde entier. 

Même Gérald Darmanin a été choqué par les images qu'il a vues ! Toutes ces photos et ces vidéos de journalistes qui filmaient il a trouvé ça inacceptable ! D’ailleurs au départ je voulais témoigner anonymement, vous comprenez je flippe qu’à Beauvau on ordonne de me bander les yeux pour la prochaine manif... 

Conclusion, se faire gazer et taper dessus : c’est jamais trop tôt pour des migrants d’apprendre les « Valeurs actuelles » de la France. Tiens, d’ailleurs, samedi à 14 heures, il y a une manifestation organisée Place de République, contre « les lois liberticides » : je sais pas vous mais moi j’y serais… forcément.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.