nkm renonce à la tête de l'ump
nkm renonce à la tête de l'ump © reuters

Les élections présidentielles à la mairie de Paris, c’est pour dans quatre mois déjà. Ah mais Paris, c’est un scrutin national, même à Limoges on devrait pouvoir voter ! C’est l’effet NKM qui s’exprime partout, tout le temps, sur des thématiques nationales. C’est aussi cet effet, totalement injustifié, censé rendre l’affrontement de deux femmes plus attrayant… J’en vois même qui rêveraient de les départager dans un combat de boue (un petit peu de franchise, Éric !)

C’est faux ! Partout en France existent des candidatures tout aussi attrayantes, il faut juste les mettre un peu en forme, tenez, on va essayer…

A Marseille, Jean-Claude Gaudin et Patrick Menucci rivalisent d’élégance, l’un dans un costume rayé signé Salvatore Ferragamo et…

Bon, ça se travaille, je ne peux pas vous le faire en 3 minutes comme ça!

Mais à Paris, le dernier épisode, c’est le trou d’air dans la campagne de la baronne de Longjumeau. NKM pourrait s’entourer des meilleurs communicants qu’elle n’arriverait jamais à se départir de son image snob.

Pourtant, elle fait des efforts. Elle se fait coacher par Muriel Mayette, l’administratrice générale de la Comédie Française. Madame Mayette qui confiait à Libération travailler avec elle « le souffle, l’émotion et les silences ».

D’après la patronne de la Comédie française, NKM apprivoise, je cite, « la musique si française de l’Alexandrin de Racine » et c’est là qu’on comprend sa sortie sur le métro, cet endroit qui procure « des moments de grâce », les « merveilleuses rencontres ». Et voilà surtout qui éclaire son fameux tweet, dont je vous rappelle le texte :

« Jamais croisé un ami perdu de vue, un regard éperdu de tristesse ou de bonheur ou un sourire digne de l'ange de Reims? »

Bon, c’est pas mal, mais c’est pas des alexandrins. Faut bosser, Nathalie, hein, il faut se départir de cette image de Bernadette Chirac qui aurait avalé Arielle Dombasle au petit-déjeuner… La situation est grave et, à part te flanquer comme conseiller de comm’ Patrick Sébastien et Franck Dubosc, je ne vois pas bien ce qu’on peut faire… Allez je m’y colle. Déjà, si tu veux garder tes airs de « mon cul sur la commode », essaye au moins de parler dans les médias en alexandrins. J’ai demandé à Bruno Duvic de t’en écrire, écoute :

« Nathalie Kosciusko, et aussi Morizet De Paris la mairie voudrait bien s'emparer Mais sans dire à Bourdin de combien d'employés De l'hôtel de ville vite se débarrasser

Sa rivale Hidalgo, juste Anne prénommée Pour être Parisienne, n'en est pas moins outrée Et sait qu'elle peut compter sur tous ses jardiniers Sur les gens du métro et des bus entassés »

Alors, ton idée que chaque Parisien dispose d’un espace vert à moins de 250 mètres de chez lui, irréalisable, à moins d’offrir un bonsaï à chaque Parisien. Mais le bonsaï, c’est terriblement snob, fallait devancer Anne Hidalgo et proposer à chaque habitant un pot de géraniums…

Bon, Natoche, on va tenter le plan de la dernière chance, tu oublies les alexandrins et tu vas étudier la gouaille d’Arletty. Vas-y, on t’écoute !

« Atmosphère – Atmosphère – est-ce que j’ai une g… Mon dieu que c’est vulgaire ! Est-ce que j’ai une mine d’atmosphère ? »

Bon, écoute, la mairie de Paris, je crois que c’est foutu, en revanche c'est bien parti pour les Molière.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.