Hier c'était un grand jour pour l'Eglise Catholique, de ces jours qui vous remplissent les cœurs…et les quêtes.

C'est bien simple, pour ramasser les biftons, c’est plus des paniers qu’il faut faire passer entre les prie-Dieu, c'est des brouettes !

 les papes jean paul ii et jean xxiii seront canonisés
les papes jean paul ii et jean xxiii seront canonisés © reuters

Et pourtant, hier c'était les soldes au Vatican : Mesdames et Messieurs, pour le prix d'une canonisation, je vous fais, tenez vous bien, deux canonisations! Et déjà c'est énorme, c'est inattendu, c'est mi-ra-cu-leux (miraculeux, c'est le cas de le dire…humour paroissial...) Donc en plus des deux canonisés pour faire ces canonisations, je ne vous mets pas un, mais deux papes, on en parle plus, après ne venez plus prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages !

Ca nous fait quatre papes d’un coup, si avec ca on ne vend pas plus de DVD que les "Trois Prêtres" de CD, je ne comprends plus rien, bon Dieu de bon Dieu (c'est le cas de le dire... humour paroissial)!

En tout cas, à la fameuse question posée par Stromae, pape ou t’es , la réponse ce dimanche c'était... la place Saint-Pierre. François 1er, en présence de Benoit XVI, a donc canonisé Jean XXIII et Jean-Paul II. A l'allure où les papes deviennent saints, vu qu'il était quand même là, j'aurais directement canonisé Benoit XXIII...

C'est vrai, Jean-Paul II, qui avait lui-même canonisé 482 saints pendant son pontificat, c’était le Jacques Martin de la canonisation : tout le monde gagnait.

Jean-Paul II, n'aura mis que neuf ans a être canonisé. C'est le record de vitesse de canonisation. Jean-Paul II qu'on a tous connu un brin grabataire aura en fait mis moins de temps pour devenir saint que pour mourir. Et c’est peut-être là son secret : quoi de plus sain qu'un légume. Ce qui est amusant, c'est qu'aucun de ces deux papes ne remplissait les conditions pour devenir saint. Parcequ'en fait, il en faut trois :

  • Etre mort : c'est généralement l'épreuve de sélection la plus facile, je veux dire, il n'y en a qu'un dans l'histoire qui aurait réussi a ne pas mourir, celui à cause de qui il y a des papes.

-Avoir mené une vie exemplaire.

  • Qu'on vous reconnaisse deux miracles , dont un après la béatification.

Ah oui, devenir saint c'est à peu près aussi difficile que de devenir président de l'UMP...sauf qu'ici on ne recompte pas les voix...puisque celles du seigneur sont impénétrables! (C'est le cas de le dire..humour paroissial...)

Enfin, je terminerai par un petit hommage à ce jeune italien de vingt ans décédé jeudi, soit quatre jours avant la canonisation, dans les montagne du Nord de l'Italie, parce que lui était tombé sur la tête la croix de Jean-Paul II ... Moi si j'étais chrétien, je me dirais quand même qu'Il essaie de nous envoyer un message...Et le plus cocasse, je n'osais pas le croire, mais c'est écrit sur le site du Point...ce jeune italien en excursion à Brescia venait en fait de Lovere, près de Bergame, ou il habitait…rue...Jean XXIII...(c'est même plus de l'humour paroissial là, c'est de l'humour divin!!!)

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.