Charline ne croit pas une seconde à un piratage russe de la campagne électorale présidentielle française, et elle vous dit pourquoi.

Pour elle, il s'agit surtout d'une bonne excuse pour les candidats.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.