Ce matin, Gabriel Attal est l'invité de Léa Salamé. Charline a aussi une question à lui poser…

Oui, il y a un truc que j’ai pas compris malgré toutes vos explications : vous êtes jeunes, vous avez la vie devant vous, vous êtes intelligent... Ah si, si, vous êtes intelligent : vous arrivez à comprendre ce que raconte Jean Castex ! Vous êtes brillant… Pourquoi vous avez accepté ce job ? C’est l’enfer ! Vous êtes la newsletter du gouvernement ! Mon pauvre Gaby… Excusez-moi, je suis en empathie, j’ai envie de vous appeler Gaby. 

Rassurez-moi quand Macron a proposé le poste de Porte-parole, vous n’avez pas levé la main j’espère ? Vous avez perdu un pari ? Mais Gaby, fallait ouvrir une startup ou vous lancer sur Twitch mais pas vous fourrer dans un bourbier pareil ! Nous non plus on comprend rien à ce qu'ils racontent vos patrons. Ils n’arrêtent pas de vous balader, VOUS comme NOUS ! On est pareils, c’est nous vos soutiens ! Mais bien sûr, frère ! Un jour vos patrons ils vous disent : « Vas-y, dis-leur un couvre-feu allégé ! », après c'est « Non, attends, dis-leur un confinement très serré ! » ou non tiens, un « Couvre-confinement de feu semi-strict ».... Gabriel réagissez ! Ne vous laissez pas faire ! 

Cela dit, regardez, ce matin, devant Léa vous arrivez à voler la vedette au vainqueur du Vendée Globe ! Ca aurait pu être lui l’invité… Pour la première fois depuis longtemps, ce matin, deux Français sont contents de rentrer passer la soirée chez eux ! Vous imaginez la satisfaction qu'on ressent quand on retrouve son logement après 80 jours d'absence ? Non, vous n'imaginez pas... Plus personne imagine d’ailleurs ! Il faut se mettre à la place de ces hommes qui ont parcouru des dizaines milliers de kilomètres, seuls, au milieu des océans, et qui dès ce soir… devront faire une attestation s'ils veulent aller chez le kiné en bas de chez eux... Hier les embruns fouettaient encore leur visage, et ce matin, c’est leur haleine qui fouette sous leur masque. 

Les types ont fait le tour du monde et ils arrivent au même moment, c'est incroyable un tel timing ! Y'a de quoi faire rêver la SNCF. C'est beau cette compétition dans laquelle on donne des points bonus à ceux qui vont aider les autres. Je ne sais pas qui a écrit le règlement du Vendée Globe mais il faut absolument lui demander de rédiger la nouvelle Constitution !

La métaphore marine est valable pour vous aussi. Vous êtes en pleine tempête mais attention, vous n’avez pas encore passé le Cap Horn, Gaby… Bonne chance quand il va falloir défendre Darmanin ! Il va vous mettre une de ces pressions par SMS ! Mon pauvre…

Mais qui pourrait supporter un boulot ou on dit tout et son contraire en exagérant un peu et ne souciant pas toujours de la vérité ? Qui à part Pascal Praud ? Pas vous tout de même… J’espère bien que non, parce qu’en ce moment on est tous dans le même bateau.

L'équipe