Une membre du parti Les Républicains qui vient témoigner de son quotidien sous la présidence de Laurent Wauquiez…

Je suis considérée comme une modérée au sein de mon parti, donc je préfère témoigner de manière anonyme… car j’ai honte. J’ai honte parce qu’en cette période où nous devons être unis, c’est l’autre asperge de Wauquiez qui a brisé l’union nationale, dès le lundi matin ! Imagine-t-on le Général De Gaulle faire du bullshit dans les médias deux jours après un attentat ? Non. Je suis à bout. C'est bien simple, je développe de l'urticaire dès que j’aperçois une parka rouge. 

Déjà que chez Les Républicains, on n’ avait plus d'argent, plus de programme, plus de militants, désormais à cause de Wauquiez, on a même plus de dignité... Même la petite Belge qui est là à cette heure-ci d’habitude, elle s’est retenue d’allumer Gérard Collomb ce matin. Oui c’est la trêve m’sieur Collomb… c’est vous dire !

Briser l’union nationale dans un moment pareil, et en plus si c’est pour dire des conneries ! 

« Enfermer tous les fichiers S ! » C'est comme si on devait enfermer tous les Républicains qui ont le numéro de Patrick Balkany dans leur répertoire. On voit bien que ça ne tient pas debout ! « Expulser les fichés S étrangers ! » Mais bien sûr ! Avec les grèves à Air France et à la SNCF ! On s'en fout, on a qu'à les renvoyer en catapulte ! Ils ne se rendent pas compte qu'en faisant des discours pour diviser les gens, ils assurent le service après-vente du terrorisme. C’est Wauquiez et Le Pen qui devraient être fichés. Ils bossent en bande organisée en plus, pendant qu’il y en a un sur RMC, on voit l’autre sur BFM ! C’est pas parce que tu dis des conneries « solennellement » que ça devient intelligent : tu passes juste solennellement pour un con, et puis c’est tout.

Je témoigne afin d’aider d’autres membres de LR modérés, et leur dire : vous n’êtes pas seuls

Moi non plus je ne me sens plus à ma place dans ce parti, je me sens comme une socialiste à La République En Marche, ou Srakozy en garde-à-vue. Moi j’étais juppéiste à la base : on m’appelait la mini-jupette… Mais aujourd’hui dans mon propre parti j’ai peur d’avouer que j’aime le couscous boulettes… et que j’ajoute de la harissa. Malgré tout, j'essaie de faire des efforts pour m'intégrer. La dernière fois à la buvette du parti on m'a demandé ce que je voulais boire, j'ai commandé un panaché… « bien blanc », en insistant sur « bien blanc »… C’est avec des petites choses comme ça que j’essaye d’avancer.

Rendez-moi ma bonne vieille droite, celle du RPR ! Celle qui s’en prenait aux chômeurs, pas aux étrangers ! Vous n'imaginez pas comme je suis nostalgique. Je passe mes journées sur les archives de l'INA pour me repasser des vieux discours de Jacques Chaban- Delmas ! Voilà où j'en suis ! 

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.