Fini les fils et filles de. Conséquence de l’affaire Fillon… Les députés ont jusqu’au 15 décembre pour se séparer de leur attaché parlementaire s’il s’agit d’un membre de leur famille…

Vous imaginez le drame dans les foyers, à l’approche de Noël ? 

Allô maman, je viens de me faire virer par papa… J’ai plus de boulot, alors… est-ce que je peux revenir vivre à la maison ? 

Dans deux semaines, la loi sur les emplois familiaux entre en vigueur à l’Assemblée… Une loi qui autorise le licenciement d’emplois fictifs.

Bernard Debré est colère : alors comme ça, quand « Vous êtes « fils de » : vous n’avez pas le droit de venir à l’Assemblée ! C’est de la discrimination à l’embauche », dit –il. Comment il te retourne le truc Debré ! Aussi sec que Virginie Calmels avec sa veste. Il faut pas stresser comme ça les gars, c'est la nature. Il arrive un moment où il faut laisser son enfant voler l'argent du contribuable de ses propres ailes. Fini les fils et filles de. Vous imaginez l’angoisse si on faisait pareil dans le milieu du cinéma ? On décime la moitié du cinéma français !

Certains députés disent que les membres de leur famille étaient compétents et que maintenant ils vont finir chômeurs... S'ils étaient compétents et vu leur réseau, ils devraient pouvoir trouver un nouvel emploi. Vous me direz, c’est un bouleversement… obligés de trouver du boulot par eux-mêmes ! Heureusement, si ces collaborateurs familiaux deviennent illégaux ils sont toutefois autorisés à rester sur le territoire.

Nicolas Dupont-Aignan, qui doit licencier sa femme, est très fâché… 

« A cause des abus de certains, il est sanctionné »… Il se pose en victime collatérale de l'affaire Fillon mais… quand on y réfléchit un peu, c’est chaque contribuable français qui est victime de l'affaire Fillon... On s'est rendu compte qu'il y avait des abus donc on légifère. C'est quand même pas compliqué, même les gens qui font les lois peuvent comprendre ! J’ai une solution pour Nicolas Dupont-Aignan, afin qu’il puisse continuer à employer sa femme… C’est le divorce. Là il aurait le droit de la garder.

Comme ça tout sera transparent

A moins que nos députés soient vraiment tordus, au point de faire embaucher leur famille par leurs collègues ! Mais il faudrait être très vicieux, ça s’appelle contourner la loi ! Ce serait employer le fils d’un copain parlementaire et en échange, ben il fait bosser ta fille. Ça s’appellerait des « emplois croisés »… et là on ne saurait plus qui est où...

A l'époque, y'avait d'un côté les Leroux, le père, les filles etc, pareil pour les Fillon, tous bien rangés, alors qu'aujourd'hui, admettons qu’à l’Assemblée, on chercherait la fille de Nicole Triss et qu’elle bosserait chez Christophe Arend ! Et puis la fille de Patrick Vignal, elle bosserait pour Bertrand Sorre ! Dingue ! Ce serait un foutoir pas possible ! Si cette embrouille était légale… c’est qu’elle aurait été rédigée par un collaborateur incompétent !

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.