Burn out dans les ministères ! D’après le journal « Le Monde », au sein des cabinets, les conseillers sont déjà au bout du rouleau, à cause de la réduction des effectifs…

Charline Vanhoenacker
Charline Vanhoenacker © capture d'écran

Donc en quelques mois, on est passé de l’emploi fictif au burn-out : mais bon sang, y’a pas un politique capable de bosser normalement dans ce pays ? D’après un conseiller à Bercy, les horaires de travail s’étendent de 7h du matin à minuit. Même pendant les vacances. Résultat : c’est la rentrée et le gouvernement ressemble déjà à Gérard Larcher après un 400 mètres haies.

Dorénavant – et c’est la loi – un ministre n’a droit qu’à 10 conseillers, et 5 pour un secrétaire d’état, avec en plus interdiction de faire bosser des CDD. Traduction : ben on va faire comme dans la société civile les gars, on va se gaver de stagiaires ! Ceux qui osent témoigner disent : « On est débordés »… « Les nuits sont courtes »… « Le rythme est très éprouvant physiquement »… On croirait entendre le personnel hospitalier… Les conseillers ministériels font des journées de 18h, ils travaillent les soirs et week-ends.

Ah, si seulement ils avaient le pouvoir de réformer le Code du Travail !

Ils feraient en sorte que tout ça n’arrive pas… Dans les ministères, certaines équipes ne dorment que deux à trois heures par nuit. Du coup c’est nul cette start-up où on ne peut même pas profiter du baby-foot. ! C'est pas étonnant qu'après ils soient à l'ouest. Y' qu'à voir Edouard Philippe le matin chez Bourdin, quand il parle on dirait un lycéen qui revient d'une after.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.