Charline est-elle prête à affronter quatre semaines de reconfinement ?

Moi je me console parce que j’avais très envie de découvrir la suite du journal de confinement de Leila Slimani… On a vécu les lilas qui bourgeonnent… On a envie de savoir comment les feuilles de son marronnier vont tomber… bon, après y’aura moins de trucs à raconter, c’est sûr… « les branches soudain sont nues et les animaux vont hiberner… et puis de toutes façons moi je vais rentrer parce que ça caille… et j’ai bol de velouté au potimarron bio qui m’attend ». 

En avril, quand on regardait par la fenêtre on voyait la nature reprendre ses droits, alors qu'aujourd'hui quand on regarde par la fenêtre… on est dans un film de Tim Burton. Pour décrire le jardin, il va falloir écrire avant 16h, après il fait noir. Mais ce deuxième confinement va nous paraître moins long, les journées sont plus courtes… ça va nous aider à positiver…

Parce qu’on ne va pas se voiler la face… Augustin Trappenard va devoir reprendre ses lettres d’intérieur… Y’a déjà Michel Houellebecq qui est sur le coup, pour écrire que le monde d’après « l’après », il sera encore pire que le monde d’après qui était pire que le monde d’avant. Benjamin Biolay va se remettre à faire des reprises de chansons sur Instagram… et s’il reprend du Barbara pendant tout le mois de novembre je ne pense pas qu’on soit prêts. Et ensuite, Lou Doillon va lire des textes de Lautréamont à la lumière d’un chandelier…

Ne pensez pas que je prends tout ça à la légère, il y a pire… je pense à tous ces gens qui se sont les victimes directes de ces mesures : les commerçants qui ne peuvent plus ouvrir, les bars qui ne peuvent plus servir, et Bruno Retailleau qui ne pourra plus venir à la matinale toutes les semaines… Mon Bruno !

Ce reconfinement va encore chambouler beaucoup de nos certitudes. Regardez Dominique Seux : il pensait que dès que l’Etat dépensait 1 euro d’argent public, le monde risquait de s’écrouler. On en est à plusieurs milliards, mon Domi, et regarde, on est toujours là !

Cette fois, Marie-Agathe ne pourra pas se carapater à la Baule, elle a deux enfants et les écoles restent ouvertes… ça va faire bizarre de voir des ados rentrer du lycée puis reprocher à leurs parents de traîner en pyjama en jouant à la console… Mais à part ça pas grand chose qui change… Sauf que maintenant comme c'est Darmanin le Ministre de l'Intérieur, il faudra préciser sur l'attestation qu'on a pas fumé de shit…

Au milieu de tout ça, il y a quand même des bonnes nouvelles : les cimetières vont rester ouverts. Et nous sommes toujours en guerre contre le virus… mais pas encore contre la Turquie. Voilà. Rien de très neuf comparé à la première vague, donc… comme je pars me reconfiner, je vous propose de rediffuser mes chroniques de la première vague… Allez… à dans un mois !

  • Légende du visuel principal: Charline Vanhoenacker en studio © Radio France /
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.