Ce soir, France 2 accorde une longue interview à François Fillon dans son émission politique intitulée « Vous avez la parole »…

Et nous sommes nombreux à nous demander : est-il vraiment nécessaire de « donner » la parole à François Fillon ? Parce qu’on lui a déjà donné beaucoup d'argent, et ça aurait du lui suffire. A la limite on pourrait lui « vendre » la parole ou lui « louer » la parole mais la lui « donner » ? Sur le service public en plus ! Il va créer de la dette !

Depuis que la télévision a retransmis en direct les trois heures de présentation Power point de Carlos Ghosn au Liban, ou depuis qu’on tend un micro toutes les semaines à Isabelle Balkany, on est un peu préparé à cette soirée. Il y a dix jours, Alexandre Benalla était interviewé sur BFM TV en tant qu'expert pour commenter l'affaire du couple présidentiel au théâtre. Je ne doute pas un instant que Benalla soit amateur de théâtre, même si ce qu'il préfère… c'est les trois coups du début et qu’après il s'en fout un peu. Je sais ce que vous allez me dire « il faut séparer l’homme de l’artiste »… mais résultat, il y a plus de repris de justice sur les plateaux télé que dans les films de Scorsese !

Aujourd'hui, pour apparaitre dans les médias, il vaut mieux avoir un bon avocat plutôt qu’un bon attaché de presse. C’est important, pour bien souligner la dimension humaine du martyr d’être bien conseillé : « M’sieur Fillon, maintenez que vous voulez laver votre honneur, dites que vous attendez votre procès avec impatience, pour que toute la lumière soit faite, etc… »

Dans l’état actuel des choses, si Xavier Dupont de Ligonnès réapparait, il peut devenir chroniqueur expert en terrasses dans « Maisons et Jardin ». Et ça, c'est sans compter les condamnés qui ont leur propre émission, comme Eric Zemmour, ou ceux qu'on va chaleureusement récompenser sous les projecteurs, comme Roman Polanski aux Césars.

Ce système est tellement bien rôdé que l'émission intitulée « Crimes » sur NRJ12, c'est un programme qui retrace les plus grandes affaires judiciaires, et il est présenté par un animateur lui-même visé par une affaire judiciaire. Je tairai son nom pour éviter de la pub à Jean-Marc Morandini…

Bientôt on ne fera plus la différence entre un programme télé et une fiche d'Interpol. Cette semaine dans « Paris-Match » on sait tout sur la retraite en Italie de Gabriel Matzneff. On y apprend qu'il mange des biscottes et qu'il va au spa dans son hôtel 4 étoiles avant d’aller marcher sur la plage... Il partage ses petites astuces bien-être…

Donc ce soir, je rappelle l’essentiel : juste avant son procès, la défense de François Fillon dans « Vous avez la parole »… qu’on rebaptise volontiers : « Vous avez le droit de garder de silence. »

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.