Selon « Le Monde », les proches du président racontent qu’il a acquis une maîtrise des travaux épidémiologiques, au point de pouvoir se passer des conseils des scientifiques…

Oui, je l’ai lu cet article : « Il a une vraie expertise sur les sujets sanitaires », selon Jean-Michel Blanquer. Et « Ce n’est pas un sujet inaccessible pour une intelligence comme celle d’Emmanuel Macron », pour Richard Ferrand. Et alors ? Vous comptez sur moi pour m’en moquer ? Ah mais non… C’est de VOUS dont je vais me moquer ! Vous qui pensiez avoir élu un banquier, alors qu’on a un Prix Nobel de médecine à l’Elysée ! Oui, il y a un an « Les scientifiques conseillaient le président », et bien maintenant, c’est « le président qui conseille les scientifiques » ! Vous êtes à la remorque, les gars, et c’est normal, parce que tout va très vite avec lui : Macron, il traverse la rue, il trouve un job ; il traverse une pandémie, il trouve un job d’épidémiologiste ! 

Ils doivent avoir les boules les médecins : toutes ces années d'études alors qu'il leur suffisait d'être président trois ans... Macron ça fait une année qu'il se consacre à 100% à cette crise. Par chance, avant la pandémie, il avait juste eu le temps de terminer les plans de la charpente de Notre-Dame, mais ça s'est joué à peu. Rendez-vous compte : si Macron bossait chez Sanofi on l’aurait notre vaccin ! 

Challenger les autres c'est ça son truc. Quand il croise Jean-Yves Le Drian dans un couloir, il lui dit : « Capitale du Nicaragua ? » Managua ! Allez, Jean-Yves, on se réveille, là ! Macron, il connait mieux les numéros des services de l'Elysée que la standardiste. Parfois, il arrive comme ça, le matin, et il lui dit : « Pour joindre le protocole en interne je fais le… ? » 55-38 ! Bien joué Agathe, mais t'as mis du temps. Fais gaffe, sinon tu vas finir standardiste au Modem ! La semaine dernière, il a expliqué au type qui nettoyait les fenêtres de son bureau que l’Ajax vitres est meilleur que le Monsieur Propre pour éviter les traces… Et vas-y qu’il a empoigné la raclette, et il a fini le boulot lui-même. Il est comme ça, Macron ! 

Au Conseil des Ministres aussi, les questions fusent : « Marlène, le prénom de la première suffragette ? » Hubertine. Bien joué Marlène ! Gérald, quand une femme dit « non », ça veut dire ? Géraaald ?... Bon, on enchaîne avec Jean. JEAN, attention : « Où sont tes lunettes ? »... et ainsi de suite. La seule qu'il n’essaye pas de challenger, c’est la Ministre de l’Ecologie… Sur l'urgence climatique, on a beau expliquer au président… c’est le blocage. Trop fastoche ! Les problèmes ne sont pas assez complexes pour son intelligence. 

Le président ne craint pas de s'opposer aux scientifiques, mais après tout, Galilée fit pareil en son temps… Le président repousse sans cesse les limites de la connaissance humaine, même si ne on sait pas encore dans quel sens… Pour ça il faudra attendre son allocution. 

L'équipe
Thèmes associés