Dans quel état est la droite depuis que Jean-François Copé a pris du recul ? Un champ de ruine ! C’est bien simple : on dirait la gauche !

LR n’a toujours pas de candidat pour la présidentielle ! Alors on regrette ce bon vieux temps où la droite avait son leader naturel ! A l’époque, toute le monde le suivait ! Aussi bien les élus, que les militants que les juges d'instructions... Pour le moment le seul qui pourrait éventuellement rassembler les Républicains, il peut les réunir, mais uniquement chez lui, à cause de son bracelet électronique. (Mais duquel elle parle ? Ils sont plusieurs à droite à déjà être condamnés… Il s’agit de Nicolas Sarkozy bien sûr !) 

Jean-François, depuis que vous vous êtes mis en retrait, c'est devenu n'importe quoi ! Chacun fait son petit parti dans son coin. J’en suis venue à me dire qu'en fait c'était vous, Jean-François Copé, le ciment de la droite. Et oui on ne s'en rendait pas compte à l'époque mais vous serviez à quelque chose en fait ! 

LR c'est le parti du "Travailler plus pour gagner plus"… Et ils ont fait quoi depuis quatre ans ? Ils avaient tout le temps de désigner leur candidat pour 2022, et là, on dirait des étudiants qui se réveillent la veille de l'examen ! C’est pas sérieux… 

Donc l’idée de Christian Jacob, suite à un « comité stratégique », c’est de faire un sondage pour choisir le candidat… Et pour quoi pas une une télé-réalité ? « Le candidat est dans le pré ». Et puis après ? On met une annonce sur le Bon Coin ? On organise une tombola ? 

C'est donc un sondage (soit une version moderne de madame Irma) qui va désigner le leader de la droite... Rassurez-moi, c'est un sondage uniquement auprès des militants ? Parce que sinon c’est un coup à se retrouver avec Omar Sy président des Républicains, moi j'aurais pas de mal à m'y faire, mais je vous laisserai l’annoncer à Nadine Morano… 

Il paraît que Bruno Retailleau est catastrophé - bon ça il nous le confirmera quand il viendra ici pour la douzième fois de l’année – oui Bruno Retailleau est chroniqueur ici, on a fini par lui donner un bureau... Laurent Wauquiez dit qu’il est « tombé des nues » et Valérie Pécresse a parlé « d’enfumage ». Je ne sais pas pourquoi ils s’énervent… Ils ne se trouvent pas assez « naturels », sans doute...

Et puis tout ça c'est un peu triste pour Xavier Bertrand. Tous les jours, il nous rappelle qu’il est le candidat de la droite, mais apparemment personne ne veut le croire. Aux LR envie de leur dire : n’ayez pas peur de vous présenter, détendez-vous ! Le dernier candidat c'était François Fillon, a priori ça va être difficile de NE PAS faire mieux... 

L'équipe