La candidate à la primaire des Verts, Sandrine Rousseau, amène dans le débat un sujet clivant : l’écoféminisme.

C’est ça, c’est un mix entre Greenpeace et le MLF : l’idée c’est de sauver les ours polaires, mais uniquement les femelles. C’est bien une idée de gonzesse de gauche, ça ! Sandrine Rousseau, c'est Benoit Hamon sous acide ! Ouais, désolée Dominique Seux, mais dans "écoféminisme", « éco », ce n’est pas pour économie. Pourtant Emmanuel Macron nous avait prévenus : mieux vaut mourir en néolibéral que de vivre en amish. Mais soit. 

Donc on a pris "écologie" et "féminisme" et on en a fait un seul mot. On s'est dit : « On va rassembler les deux passions d'Alain Finkielkraut ça lui fera plaisir ! » Si je résume le concept : tout ce que l'Homme blanc a bâti pendant des siècles, on va tout déconstruire ? Elle veut quoi la Rousseau ? Elle veut que Neil Armstrong retourne effacer les traces de pas qu'il a laissées sur la lune ? Est-ce que vous avez entendu la VIOLENCE des propos de Sandrine Rousseau ? Décroissance, déconstruction masculine et radicalité ! Moi j'ai regardé le débat des primaires écolos en famille, à des moments j'étais obligée de boucher les oreilles des enfants. Y’a qu’à écouter la candidate, elle se qualifie elle-même de sorcière. Ok, moi pour Halloween, cette année, je prépare un costume de Sandrine Rousseau. 

D’ailleurs, hier, un chroniqueur télé a dit qu’elle était, je cite : « Une sorte de Greta Thunberg ménopausée ». Haha excellent ! Ben quoi ? Vous n’aimez pas l’humour de droite ? Va falloir vous habituer, on vit dans un monde où Greta Thunberg fait plus flipper que Vincent Bolloré. 

Il est totalement irresponsable de la part des médias de donner une tribune à une personnalité aussi radicale que Sandrine Rousseau ! D'accord il y a la liberté d'expression, mais on ne peut pas tendre les micros à des idées aussi extrêmes ! On parle de quelqu’un qui est prêt à t'envoyer au goulag parce que t'as oublié d'éteindre la lumière ! 

Et évidemment le CSA qui fait l'autruche, comme d'habitude ! Et encore ce n'est pas le plus grave, écoutez bien (j'ai une boule au ventre rien que d'y repenser), figurez-vous que lors de son tweet d’hommage à Belmondo, elle a écrit « Jean-PIERRE » à la place de  Jean-Paul ! Mais alors là si on décide de remplacer les prénoms… mais où va la République ?  

Je constate que pour beaucoup, le concept d'écoféminisme est encore flou, alors j'ai une petite technique pour reconnaître une idée de la sorte : si elle fait la une de Valeurs Actuelles avec le mot "Terrorisme", alors c'est très certainement une idée écoféministe. Tout ça histoire de bien identifier ce qui doit être diabolisé. Alors juste pour rappel, l'écoféminisme consiste simplement à sauver le monde en commençant par son origine.

L'équipe