La ministre de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher a déclaré que l’usine était l’un des rares endroits où il y avait encore de la magie…

« Bonjour, je suis Agnès Pannier-Runacher, et je vais vous raconter la fabuleuse histoire de l’ouvrier et de l’usine magique ! » 

Régis est ouvrier automobile. Avec son petit casque jaune, son bleu de travail et son arthrose, il se rend chaque matin dans un endroit merveilleux… oui, après avoir passé un long moment de poésie dans le RER, il se rend à l’usine. Entrons avec Régis dans ce lieu féérique.  

Tu entends ? C'est le bruit de la presse à métal ! Attention à ne pas poser ta main là, sinon tu vas te faire pincer très fort. Il y a deux semaines, Régis s’est écrasé trois doigts, mais grâce à la magie de l’usine, il est déjà de retour ! Car l’usine est un endroit où Philippe Poutou, c’est David Copperfield : d’un coup de clé à molette, et il fait apparaître une voiture neuve ! Comme dans ce magnifique épisode intitulé : « Harry Potter et l'ordre du syndicat d'Arcelormittal. » 

Tiens, tu vois la poutre là-bas ? Elle contient de l'amiante, si tu la touches pendant très longtemps tu ne feras pas apparaitre un lapin… mais un crabe. Oui, c'est moins mignon, mais ça reste magique. D’ailleurs, à l'usine, tout le monde est pareil, il n'y a pas de distinction, grâce au pouvoir… de la précarité. Oh, tu entends ? C'est la magie de la pause pipi ! Quelle chance nous avons ! Vite, Régis court vers les toilettes, car il n'a que 45 secondes pour se soulager ! Oui, à l'atelier, on est très à cheval sur la magie de la ponctualité… 

Mais pendant ce temps, bien loin du monde enchanteur de l'usine, on trouve aussi des gens qui ont la vie dure : des Ministres sortis de l'ENA et des patrons du CAC 40 qui sont si jaloux de vivre loin de cet endroit merveilleux, qu'ils se vengent en délocalisant l’usine très très loin, pour ne pas avoir à subir tout ce bonheur sous leurs yeux… D’un tour, ils peuvent faire disparaître les emplois. C’est alors que, comme dans tous les royaumes magiques, l'usine organise une fête ! Tu sens cette odeur de caoutchouc brûlé ? Ce sont les pneus que l'on allume devant les locaux de la direction pour montrer la joie qui nous anime ! Alors que déjà, comme par enchantement, les licenciements d’ouvriers se transforment en dividendes supplémentaires pour les actionnaires… Alors, le soir en rentrant, Régis se demande : pourquoi regarder avec ses enfants « Alice aux Pays des Merveilles » quand il peut leur montrer le monde féérique de « Germinal » ?

  • Légende du visuel principal: Charline © Radio France
L'équipe
Thèmes associés