Ces régionales sont riches d’enseignement : elles montrent que le duel LREM-RN n’est pas une fatalité, avec un retour de la droite et de la gauche traditionnels…

Oui, c’est le côté tellement excitant de ces régionales. Qui aurait pu prévoir que des socialistes connaitraient à nouveau le goût de la victoire ? Aujourd'hui des candidats PS reçoivent des appels pour leur proposer des alliances. DES ALLIANCES ! Avec le PS ! C’est grave ce qui se passe : on est en train de leur redonner goût à la vie politique, ils sont à deux doigts de vouloir racheter Solférino. J’ai vu Stéphane Le Foll à la télé cette semaine ! Ils n’ont toujours pas de programme, mais c’est pas grave, les autres non plus.  

Ils se disent : « J’y crois pas ! Des gens ont voté pour nous alors qu’on ne leur avait rien proposé ! On a encore nos chances pour 2022 les gars ! Alors Michel, tu annules tes vacances à l’Ile de Ré, on a un programme à rédiger cet été ! » Wow. Calmez-vous les gars… (Ils n’ont plus l’habitude ils vont se faire un claquage). 

Et Laurent Wauquiez, c’est de nouveau le cador de la politique sécuritaire ! Avec Xavier Bertrand ils forment les Daft Punk de la droite… Il faut dire que c'est leur parti qui volait les idées du Rassemblement National bien avant LREM... Ils ont un savoir-faire et ça, les électeurs ne s’y trompent pas, ils préfèrent l’original. Y’a petit côté vintage dans la politique en ce moment. La solution pour LR c’est peut-être de reformer le RPR. Enfin, je m’emballe peut-être un peu… tout ça ne nous rendra pas Chirac. 

Mais enfin, qui eut cru que le vieux monde ferait son retour dans le monde d’après ? Et là on retrouve tous nos repères ! Vous avez vu Alain Duhamel et Ruth Elkrief le soir du premier tour ? Comment leurs yeux pétillaient ?… Le retour des partis traditionnels c’est pratique pour tout le monde : Thomas Legrand peut ressortir toutes ses chroniques de 2012, et moi aussi par la même occasion ! Tandis qu’à LREM ils sont entrain de ressortir les vieux PowerPoint de Guérini sur comment éclater la droite et atomiser la gauche… Tout est à refaire. La claque des régionales, c’est pas le petit soufflet d’un fan du Moyen-Âge…

Peut-être que le« ni de gauche ni de droite » c’était juste une mode, comme le chemisier cintré, aujourd’hui on est passé à l’over size, comme dans les années 90. Il y avait des signes : ah ben si, la semaine dernière dans la matinale on a reçu Jean-François Copé. Et Arnaud Montebourg et cet inexplicable et soudain désintérêt pour le miel… 

Ca fait des mois que les sondages et la presse nous prédisent un inévitable duel Macron – Le Pen… et depuis hier matin, la une des journaux c’est « Euh… et finalement ce ne serait peut-être pas eux ! » Je sais qu'en France on aime la contradiction, mais si vous pouviez arrêter de dire aux instituts de sondage que vous allez voter pour le RN, alors que vous avez prévu de passer la journée à la plage, ce serait bien, parce que là ça crée un ascenseur émotionnel et en ce moment on s’en passerait bien.

L'équipe