Ce matin, le professeur Delfraissy est l'invité de Léa Salamé. Charline a quelque chose a lui dire...

Dès que j’ai su que vous étiez invité j’ai pensé comme tout le monde : « Mais qu’est-ce qui va encore nous annoncer ? » Léa, Nico… vous invitez le professeur Delfraissy, la veille des vacances ? C’est quoi le message ? On doit annuler nos réservations, c’est ça ? Faites pas semblant, on se rappelle très bien de ce qui s’est passé à Noël ! Au moment où je vous parle, tous les auditeurs sont en train d’appeler les amis et la famille : « Tu sais qui était dans la matinale ? Le professeur Delfraissy. Ouais c’est foutu pour la rentrée apparemment ! » La braderie de Lille est déjà annulée. Même les moules vont rester fermées !  

Moi j’avais des questions pour vous en prévision des vacances : à quelle fréquence doit-on désinfecter le flamand rose gonflable de la piscine ? Quelle est la cuisson des brochettes d'agneau au barbecue si on veut repousser les variants ? 

J’en profite parce que depuis le début de la pandémie, on s'était habitués à vous. Grâce à la télé, on dînait avec vous à 20 heures, vous faisiez partie de la famille, un peu comme Mimi Mathy. Et dans la matinale, vous veniez plus souvent au début… Ici on vous a surnommé le Retailleau du sanitaire ! Et puis maintenant que le président est devenu épidémiologiste, on vous voit moins… Vous vous êtes fait ubériser, comme tout le monde. 

Jusqu’ici tout allait bien, on commençait à reprendre goût à la vie…  et le jour de la quatrième étape du déconfinement vous venez nous annoncer la quatrième vague pour la rentrée… Déjà qu'on a plus que deux mois par an pour profiter un peu, on voudrait pouvoir les vivre sereinement ! D’ailleurs, est-ce qu’on ne pourrait pas faire une pause, là, et reparler de tout ça en septembre ? 

Vous allez me dire : « Il ne faut pas lâcher sur la communication sinon cet été on verra des antivax sur les plages en train de manger du sable pour renforcer leurs anticorps ». C’est vrai, mais heureusement aujourd’hui il a plus de gens vaccinés que de gens qui vont voter ! Ca c’est le job de votre collègue Alain Fischer, responsable de la campagne vaccinale. Vous, vous vous tapez tout le sale boulot à expliquer des trucs pas faciles, vous galérez avec les politiques et lui il passe derrière et il fanfaronne avec la couverture vaccinale. « Galère avec les politiques » pour laisser la place à quelqu'un qui « fanfaronne », ça ne vous rappelle rien ? Léa je parle de vous et moi là ! Olala ça sent la fin de saison... 

Bon, professeur, votre job, c'est d'annoncer des restrictions, qu'il va falloir faire un effort. Après tout, Dominique Seux fait ça tous les matins. Dites-moi, vous aimez vous lever tôt… Non parce que vu comme c’est reparti, on peut vous trouver une petite place de chroniqueur pour l'an prochain.

L'équipe