Le futur ex-Président a six mois pour régler ses affaires à L'Elysée.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.