Selon Le Parisien, les cadres du syndicat Force Ouvrière mèneraient un train de vie très dépensier. Billets d'avion, hôtels de luxe, la note est salée...

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.