Dessins-animés agaçants, sandwichs au Doliprane et films porno : voilà la quotidien de Daniel Morin, confiné.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.