Ça y est, après deux mois de confinement et une semaine de séquestration sur 100 kilomètres, très nombreux sont ceux qui n’en peuvent plus de la capitale ! Alors il y a ceux qui veulent partir en province... Et ceux qui veulent carrément vivre dans la nature. Deux mauvaises idées !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.