Ils enquêtent sur des affaires de vente d'armes ou sur du personnel sensible au service de l'Etat. Ça ne plaît pas à la DGSI. Ces convocations vont-elles se multiplier ? Ces auditions libres le seront-elles éternellement ? Doit-on commencer à flipper ?

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.