Où l'on apprend que pour préparer la grille des programmes de l'année prochaine, Laurence Bloch reçoit pour des entretiens en caleçon... Aujourd'hui un grincheux complotiste a pris la place de François Morel.

Je reviens ce matin sur l’intervention prétendument héroïque de Mamoudou Gassama. Un sans papier devenu gloire nationale du jour au lendemain. Un délinquant en puissance devenu en un tournemain, pour ne pas dire par un tour de passe-passe,  brave de la République. 

Permettez-moi de douter monsieur Demorand même si mes  propos viennent un peu troubler la doxa humanitariste, droitdel’hommiste dont vous êtes, avec vos camarades réunis, l’un des plus fervents représentants…

Je n’apprendrai rien à ceux qui ne prennent pas pour argent comptant la pensée distillée par la médiacratie ambiante que ce n’est pas, bien sûr, la première fois que l’on prend certaines libertés avec la vérité historique…

On le sait maintenant, l’appel du 18 juin 40 du général de Gaulle incitant les français à continuer le combat contre les nazis est également un événement monté de toutes pièces par l’entreprise Philips qui alors voulait relancer le marché des postes de radio à lampes en bakélite. 

Le général de Gaulle, il faut le savoir,  à l’époque n’existait pas. C’est un imitateur André Tisot qui était le père de Henri Tisot  qui a enregistré l’appel du 18 juin. André Tisot, hélas pour lui, avait essentiellement un physique de radio. 

Il faut bien se souvenir que c’était avant l’époque contemporaine de la radio filmée. Aujourd’hui, et ce n’est pas difficile de le constater, pour être chroniqueur à la radio, il n’est pas besoin, comme en son temps Philippe Henriot, d’être fin, intelligent, cultivé, avoir une voix profonde  et sensuelle, il faut  posséder un physique avantageux. C’est devenu le seul critère. Que ceux qui ne me croient pas se procurent illico le calendrier 2018 de France Inter qui réunit sur papier glacé les corps outrageusement dénudés des voix célèbres de France Inter dont la plastique musculaire et licencieuse serait capable, hélas, de faire chavirer les esprits les plus vertueux. J’attirerai particulièrement l’attention sur le mois d’avril où Thomas Legrand s’est découvert de plus d’un fil et septembre où le sémillant Dominique Seux n’a pas été économe de ses charmes…

Je signale à ce sujet que Laurence Bloch, directrice à France Inter, qui est en train de concevoir la grille des programmes pour l’année prochaine, reçoit jusqu’à fin juin tous les postulants dans son bureau. Il s’agit d’entretiens qui se font en toute décontraction et en slip. Je le sais. J’y ai moi même participé et j’ai été recalé pour des raisons mystérieuses.

Mais revenons à André Tisot qui très vite fut remplacé à l’image par un grand garçon bien bâti de 1m96 qui, toute sa vie, tenta d’imiter la voix sépulcrale, caverneuse  et si particulière d’André Tisot dont hérita son fils Henri. 

Oui, le général de Gaulle est une pure invention mais le savent déjà ceux qui ne se satisfont pas de la purée boboïsante que l’on nous sert à longueur de flashs d’infos .

J’ai été heureux de rétablir certaines vérités ce matin à moins que je ne me sois interrogé sur le sens moral de ceux chez qui l’expression du courage est forcément suspecte. 

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
(ré)écouter Le Billet de François Morel Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.