Comme François Morel a bon fond, tout le monde le sait, il voudrait épargner à Manuel Valls les sujets d'actualité : les attentats, les élections, la poussée du Front national, la montée du chômage, Emmanuel Macron...

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.