François Morel, pour cette chronique, est en duplex de Lausanne en Suisse.

L'équipe
Thèmes associés